Aujourd’hui Talentéo vous fait découvrir Bionic Sneakers. Créateur de contenu lifestyle, mode et santé mentale : il sensibilise avec style à tout type de handicap.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Richard mais je suis connu sur les réseaux sociaux sous le nom de bionic ou bionic sneakers. J’ai 35 ans, je suis de région parisienne et je suis créateur de contenu ! Suite à un accident, j’ai été amputé d’une jambe. Je suis depuis équipé d’une jambe intelligente. J’aime montrer mon style et être une inspiration pour les gens qui me regardent, qu’ils soient en situation de handicap ou non.

Le message que je veux véhiculer sur les réseaux, c’est qu’une personne en situation de handicap est capable de tout réaliser ! Tout est possible, il faut seulement de l’adaptation. Je veux aussi dire qu’il ne faut pas avoir honte, ni se soucier du regard des autres !

Selon-toi, en quoi la mode, le vestimentaire et le style sont facteurs d’inclusion pour les personnes en situation de handicap ?

La tenue vestimentaire, pour moi, joue un grand rôle dans l’acceptation de mon handicap. J’ai envie que plus de marques prennent en considération les personnes handicapées, en proposant des vêtements adaptés par exemple ! Avoir un handicap ne veut pas dire qu’on ne peut plus porter les vêtements comme une personne valide.

 

Parfois, c’est justement l’association des 2, le vêtement et le handicap dans le cas où il est visible, qui donne une meilleure prestance, et un meilleur style aux vêtements. C’est pour cela que je tente de normaliser le handicap au plus grand nombre ! Je veux aussi prouver qu’un handicap n’empêche pas d’être stylé. Même pour les handicaps invisibles d’ailleurs !

 

Rencontrez un talent !

Nous t’avons également croisé à l’occasion des Championnats du Monde de Para-athlétisme à Charléty. Comment as-tu vécu cet événement ? Qu’espères-tu pour les Jeux Paralympiques de Paris 2024 ? Tu seras au rendez-vous ?

Oui, j’ai eu le plaisir d’être invité par Ottobock au Championnat du monde de para-athlétisme !

C’était une grande première, pour moi, j’ai pu assister à des courses incroyables et voir le fonctionnement des coulisses Ottobock pour le matériel des athlètes. C’est très organisé et impressionnant ça m’a donné envie de courir, je l’espère un jour. Je n’ai pas couru depuis mon accident en 2011 faute de moyen, mais j’y crois.

Et pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, j’ai vraiment hâte d’y être. Je pense que ça va être une très belle compétition. Je vais essayer d’assister à quelques courses ou compétition. Il me semble d’ailleurs que la billetterie ouvre le lundi 9 octobre ! Mais j’ai quand même un peu d’appréhension quant à l’organisation. Pour moi, Paris n’est pas vraiment accessible aux personnes à mobilité réduite, des promesses ont été dit, mais rien a été fait.

Quelles sont tes prochaines actualités ?

J’ai plusieurs projets depuis quelques années. Mon objectif est vraiment de mettre en lumière la force des personnes en situation de handicap. Je veux montrer également que j’ai une chance immense de pouvoir bénéficier de ma prothèse. Et j’ai bien conscience que ce n’est pas le cas pour toutes les personnes en situation de handicap dans le monde. J’aimerai me lancer le défi d’apprendre à courir. Je voudrai trouver le financement pour reprendre la course et les entrainements jusqu’aux Jeux Paralympiques 2024. Ce serait vraiment top !

Vous avez aimé faire la connaissance de Bionic Sneacker ? Vous pouvez le suivre sur ses plateformes sociales. Rendez-vous sur Talentéo pour plus d’initiatives sur le handicap.  

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live