135

Grâce à nos amis d’En Route Pour Rio, nous avons aujourd’hui rendez-vous avec Michaël Jeremiasz, Consultant pour France Télévisions lors des Jeux Paralympiques. Il revient sur son vécu à Sochi.
Michaël Jeremiasz, joueur professionnel de tennis en fauteuil, a vécu les Jeux Paralympiques devant la caméra, apportant sa vision du handisport aux commentaires proposés sur France 4. Interview de l’athlète qui considère ces Jeux Paralympiques comme étant un succès.

Comment avez-vous vécu les Jeux Paralympiques, en tant que consultant et supporter et non en tant que sportif participant aux Jeux? Vous reverra-t-on derrière un micro?

Ce fut une expérience extraordinaire. C’est effectivement une grande première pour moi. J’ai pris beaucoup de plaisir à commenter les épreuves de ski alpin des Jeux Paralympiques de Sochi et surtout à mettre en avant cette très belle équipe de France. Vous allez très certainement me revoir derrière un micro, en tout cas j’y aspire vraiment.

Pour la première fois, France Télévisions a diffusé l’intégralité de ces Jeux Paralympiques. On a été agréablement surpris à la fois par la qualité des images et par les commentaires. C’était accessible même pour les non initiés, notamment grâce aux consultants. Vu de l’intérieur, qu’en avez-vous pensé?

Cela fait des années que nous poussons le service public à retransmettre en direct les Jeux Paralympiques. Cela a mis du temps, mais nous y sommes enfin arrivés. Le résultat est très satisfaisant: plus de 60 heures de direct avec de très bonnes audiences. Nous avons eu de très bons retours quand à nos commentaires ce qui m’a fait énormément plaisir, d’autant plus car je n’étais pas un expert en ski. Le travail de ces derniers mois a payé. J’en profite pour remercier tous les athlètes de l’équipe de France pour leur disponibilité avant et pendant les Jeux ainsi qu’à mon ami Cyril Baïze pour ses précieux conseils. Merci aussi aux téléspectateurs qui sont de plus en plus nombreux à s’intéresser au handisport.

D’après vous, ces Jeux Paralympiques ont-ils été une réussite?

D’un point de vue sportif, ça a été une réussite. De très beaux sites, remplis, un niveau de plus en plus élevé, une cérémonie d’ouverture et de clôture magnifiques, la présence croissante des médias internationaux avec France

Télévisions en leader avec ses 60 heures de direct, une population enthousiaste et chaleureuse, des villes accessibles…

Que retenez-vous de ces Jeux?

Excitant, enivrant, épuisant, hilarant, séduisant, frustrant, intriguant, décevant, grandiloquent, inattendu, émouvant.

Quel bilan sportif doit-on tirer de ces Jeux coté Français? Marie Bochet et Vincent Gauthier Manuel – 7 médailles à eux deux – ne sont-ils pas les arbres qui masquent la forêt?

Marie et Vincent ont été tout simplement exceptionnels pendant ces Jeux avec 7 médailles ramenées dont 5 en or. Nous n’avions pas de représentants chez les déficients visuels suite à la blessure de Nicolas Berejny qui aurait pu aller chercher des médailles. En ski assis, nous espérions vraiment des médailles. On est bien entendu restés sur notre fin avec ces 4ème et 5ème places de Yohann et Frédéric. Les femmes de l’équipe de France ont ramené au moins une médaille chacune: 4 en or pour Marie Bochet 4, 1 en argent et 1 en bronze pour Solène Jambaqué et enfin 1 en argent pour Cécile Hernandez-Cervellon. Enfin, 2 belles médailles en ski nordique, le bronze par équipes – Thomas Clarion, Benjamin Daviet et Julien Bourla -, et une médaille en bronze en individuel pour Benjamin Daviet. La France termine à une très belle 5ème place au classement des nations sans avoir inscrit d’équipes en curling et en hockey sur luge, c’est un bilan très satisfaisant.

On a vu pas mal de chutes, autant en ski alpin qu’en ski de fond. Les conditions climatiques et la neige étaient-elles « convenables » pour des Jeux Paralympiques?

Il faut saluer le travail des équipes techniques sur place. Imaginer organiser des Jeux Olympiques puis des Jeux Paralympiques avec des températures excédant 10 degrés. Cependant, les conditions de glisse ont été périlleuses. Peut-être faudrait-il organiser les Jeux Paralympiques d’hiver avant les Jeux Olympiques? Et peut-être faudrait-il attribuer les Jeux d’hiver à des villes plus en altitude et plus tôt dans l’année?

On a vibré pour la médaille du relais de Benjamin Daviet et Thomas Clarion, et son guide Julien Bourlat. Quelle médaille ou course vous a le plus ému?

Ce fut effectivement une très belle médaille, collective en plus mais ma plus grande émotion fut le doublé or-argent de Marie Bochet et de Solène Jambaqué en Super G. On commentait ça en direct avec Alexandre Boyon et j’ai eu des frissons dans tout le corps ainsi qu’une petite larme à l’œil. De plus, la 3ème place de la très émouvante américaine Stephanie Jallen a eu raison de moi.

Les audiences sur France 4 ont été plutôt bonnes, les réseaux sociaux actifs, on a l’impression que le public a montré son intérêt pour les Jeux Paralympiques et le handisport. Pensez-vous que le service public doit se concentrer sur les événements les plus « importants » tels que les Jeux Paralympiques et mondiaux, ou doit-il au contraire diffuser un maximum d’événements?

Effectivement, c’est un succès. Il faut continuer à médiatiser les gros évènements en mettant de plus en plus de moyens techniques pour offrir au grand public des images de qualité avec des commentateurs qui donnent envie, et ainsi fidéliser le téléspectateur. Il faut privilégier la qualité à la quantité et ne pas oublier que le handisport n’est pas moins bien traité que de nombreux sports olympiques encore trop peu médiatisés.

Merci d’avoir répondu une nouvelle fois à nos questions. Pouvez-vous nous donner vos futurs échéances et objectifs?

Je suis blessé à l’épaule, ce qui devrait m‘éloigner des courts de tennis encore au moins 2 mois. Je fais de la rééducation tous les matins et occupe mes après-midis pour écrire mon projet de reconversion. J’espère rapidement revivre cette superbe expérience que m’a offerte France Télévisions.

Encore merci, on vous souhaite une bonne saison et on espère vous voir sur France 2 pour Roland Garros!

Qu’avez-vous pensé des commentaires de Michaël Jeremiasz lors des Jeux Paralympiques?

Photo image à la une: Tous Handisport

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00