219

Nouvelle année, nouvelle résolution ! L’activité professionnelle évolue tout au long de la vie. Votre carrière peut être impactée par les aléas de la vie vous obligeant parfois à envisager une reconversion. Qu’elle soit liée à une maladie ou un handicap, pas de panique, il est tout à fait possible de rebondir ! Voici 5 étapes pour une reconversion réussie !

Etape 1 : Faire un bilan de la situation

Pour commencer, il est fondamental de faire un bilan global de votre situation. Dressez la liste de vos points forts, de vos faiblesses, de vos compétences, de vos envies. De plus, il est important, pour opérer un changement de vie professionnelle, d’identifier les causes. Ainsi, vous pourrez déterminer si elles sont liées à un épuisement professionnel, un manque d’intérêt pour le secteur d’activité et/ou aux difficultés de santé ou une situation de handicap survenues au cours de la vie. Il faut être en mesure de réduire certaines sources de stress potentielles, de se remettre en question, de s’adapter, de faire en sorte d’éviter à terme le « bore-out » et/ou le « burn-out ». Votre changement de vie n’est pas un échec, il faut le prendre comme un nouveau départ positif et agir dans ce sens. Les reconversions pour tous professionnels sont plus fréquentes qu’auparavant.

Etape 2 : Définir son projet professionnel

Une fois ces éléments posés à plat, prenez du recul quant à votre projet de reconversion professionnelle. Quel secteur d’activité est envisageable ? Le métier voulu est-il possible pour vous ? Avez-vous besoin d’acquérir davantage de compétences ? Aurez-vous besoin de certains aménagements ? Est-ce compatible avec votre vie personnelle ? Quels organismes pourront vous aider ? Quelles sont les actions que vous allez mettre en place pour ?

Dans un second temps, il est alors possible d’approfondir ce projet de reconversion et d’imaginer des solutions concrètes que vous allez appliquer. Heureusement, de nombreux dispositifs et solutions sont envisageables. Vous pouvez ainsi vous tourner si besoin vers votre service RH, médecin du travail, CAP EMPLOI-SAMETH – Service d’Appui au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés –  et/ou de la MDPH – Maison Départementale des Personnes Handicapées – de votre département.

Etape 3 : Prendre la décision de reconversion

Une fois votre plan en tête, vos objectifs de reconversion professionnelle clarifiés, vous allez pouvoir prendre votre décision. La MDPH et CAP Emploi sont là pour vous aider et il est possible qu’ils vous orientent vers des centres de formations. Des parcours de formations permettent d’obtenir de nouvelles qualifications professionnelles afin de vous reconvertir progressivement en sérénité et de vérifier concrètement que ce nouveau secteur d’activité vous plaît et que la fonction est compatible avec les conséquences de votre maladie ou de votre situation de handicap.

Etape 4 : Passer à l’action

A ce stade, vous allez être au cœur de l’action, concrétiser enfin votre reconversion professionnelle. Celle-ci peut prendre plusieurs formes :

  • Si vous êtes encore en poste : reclassement interne, démission, rupture conventionnelle, Compte Personnel de formation, congé pour création d’entreprise…plusieurs possibilités s’offrent à vous.
  • Si vous n’êtes pas en poste : il faudra vous inscrire à Pôle Emploi et bénéficier d’un numéro d’identification. Si vous avez été en poste avant, vous aurez les allocations chômages et/ou des sources de financements si vous souhaitez créer votre entreprise. Pôle Emploi vous orientera vers des organismes de formations (OF) dits de droits commun, comme l’AFPA.

Vérifiez bien selon votre profil ! Effectuez votre transition en douceur et dans tous les cas, ne vous inquiétez pas, vous pouvez toujours revenir en arrière si ce changement ne vous satisfait pas suffisamment. Rien n’est irréversible !

Etape 5 : Trouver un équilibre

Votre reconversion professionnelle risque de prendre un peu de temps. Il faut rester patient, confiant et surtout trouver un équilibre entre professionnel et personnel. Il est important de vivre en cohérence, entre ce que l’on aime vraiment faire et ce que l’on peut faire en fonction de sa situation (handicap, maladie invalidante etc). Vous devez vous épanouir autant que possible dans votre activité professionnelle, retrouver du sens, vous (re)construire. Être serein et redécouvrir le plaisir de travailler dans un secteur d’activité différent, dû à des changements de vie. Faîtes-en une force !

Enfin, si vous avez besoin d’aménagements de poste afin de compenser certaines difficultés, informez-en votre employeur. Cette démarche vous permettra de vous sentir pleinement intégré dans votre nouveau poste et de retrouver l’estime de vous.

Et vous, quelles ont été vos solutions pour vous reconvertir ? N’hésitez pas à nous laisser vos conseils sur nos plateformes sociales et à partager cet article autour de vous !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00