417

Aujourd’hui nous donnons la parole à Gilles Cavallari, Directeur général de Monster France, Espagne et BeLux. Il dresse avec nous un état des lieux du recrutement des personnes en situation de handicap. 
Il y a peu de temps nous vous annoncions nos engagements aux côtés de Monster France pour toujours plus d’accessibilité de l’emploi. Retrouvez l’interview d’un acteur majeur du recrutement !

Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?

Handicap et recrutement : Photo de Gilles Cavallari

Bonjour. Je suis Gilles Cavallari, Directeur général de Monster France, Espagne et BeLux.

Quel constat faîtes-vous concernant l’emploi des personnes en situation de handicap ?

Malgré tous les dispositifs existants, le taux de chômage des personnes handicapées – à 22 % – est le double de celui des personnes valides. Tandis que dans la fonction publique, le taux d’emploi des personnes handicapées a progressé en 2014 pour atteindre 4,9 % – contre 4,64 % en 2013, selon le Fonds d’insertion pour les personnes handicapées dans la fonction publique – , pour les entreprises privées, l’Agefiph fait de son côté état d’un taux d’emploi des personnes en situation de handicap de 3,1 % – en 2011.

Dans les deux cas, nous n’atteignons pas les 6 % de collaborateurs en situation de handicap que les employeurs du secteur privé et les établissements publics de plus de 20 salariés doivent employer sous peine de sanction financière. Même si nous constatons une progression dans les mentalités, il reste de vrais efforts à fournir, et Monster compte bien y apporter sa contribution.

Justement, comment Monster aborde-t-il le sujet du handicap ?

Nous sensibilisons depuis longtemps déjà nos clients recruteurs aux enjeux – financiers comme sociétaux – de l’emploi des personnes en situation de handicap, qui, au-delà de leurs compétences, créent de la diversité et donc de la richesse dans les équipes.

Nous les accompagnons dans la création et le déploiement de dispositifs de recrutement dédiés. Nous les orientons le cas échéant vers d’autres leviers d’inclusion comme : la création de missions Handicap, l’accueil des personnes en situation de handicap en stage au titre de la formation professionnelle ou encore le recours à la sous-traitance auprès d’Établissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT).

Aux candidats, nous proposons un portail handicap dédié sur lequel se mêlent offres d’emploi et conseils carrière spécifiques.

Enfin, au travers des Monster eDays, le salon virtuel du recrutement dont nous assurons l’organisation pour nos clients adeptes d’événements RH à haute valeur ajoutée, nous rendons les salons du recrutement accessibles à tous, en quelques clics.

Talentéo et Monster unissent leurs forces pour l’emploi des personnes en situation de handicap. Pourquoi avoir fait le choix de cette collaboration ?

Nous partageons le même ADN. Comme Monster, Talentéo adopte une approche innovante de son marché. En moins de trois ans d’existence, vous êtes devenus la référence dans votre domaine, en faisant preuve d’agilité, de pragmatisme, et en plaçant l’expérience utilisateur au centre de votre stratégie produit. En nous rapprochant d’un acteur comme Talentéo, nous allons pouvoir faire bénéficier nos clients d’une exposition encore plus importante de leurs annonces ou de leurs dispositifs de visibilité marque employeur. Tout cela en programmant leur diffusion sur les deux plateformes, sans avoir à changer d’interlocuteur.

On centralise et on simplifie ainsi le déploiement opérationnel des dispositifs de recrutement à l’attention des personnes porteuses de handicap, avec, à la clé, un meilleur ROI (ndlr : retour sur investissement) pour nos clients.

Enfin, nous allons leur permettre d’aller plus loin sur le « social recruiting ». Avec « Monster Twitter Cards » et « Talent Bin by Monster », lancés en Octobre dernier. Monster offre désormais à ses clients la possibilité de tirer profit de la force des médias sociaux pour relever le défi de l’identification et de l’attraction des meilleurs talents, où qu’ils se trouvent.

En nous rapprochant de Talentéo, nos clients pourront désormais aller plus loin, en s’emparant du « social recruiting » comme levier d’identification et d’attraction des personnes en situation de handicap.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes en situation de handicap cherchant un emploi ?

D’abord, étudier toutes les sources – sites emploi, réseaux sociaux, presse, forum, relations… – pour se donner toutes les chances d’aboutir. Dans ses candidatures, mettre en avant ses compétences, ses savoirs, son savoir-faire, pas son handicap. Vous aurez le temps d’en parler en toute transparence en entretien, et de souligner par exemple comment le handicap vous a permis de développer une valeur ajoutée dont n’importe quel candidat ‘lambda’ aura plus de mal à se prévaloir – ténacité, volonté, recul… Mais ne faîtes de votre handicap pas le sujet central de votre échange.

Je conseillerais enfin de multiplier les expériences, même les plus courtes et de doubler les candidatures auprès de la mission handicap lorsque l’entreprise est engagée dans ce dispositif. Nous invitons également les candidats à s’orienter vers les PME et les start-up qui offrent souvent de belles opportunités et où la personnalité et l’état d’esprit sont des qualités particulièrement recherchées.

Découvrez toutes les offres d’emploi de Talentéo et Monster, rendez-vous dans notre rubrique « Job Access ».
Vous souhaitez réagir ? La parole est à vous !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement de live
En live !

Accéder au live