102

En partenariat avec Davidson

Il y a quelques mois, Talentéo vous présentait l’opération « Davidson Gaming Nights » qui proposait une sensibilisation au handicap par le biais d’un tournoi de jeux-vidéos. Redouane, le vainqueur de ce rendez-vous, a pu partir pour les Jeux Paralympiques de Rio en compagnie de Vincent Boury, athlète multi-médaillé ! Nous l’avons rencontré pour qu’il nous raconte cette expérience qui a changé son regard sur le handicap !

Vous êtes récemment parti pour les Jeux Paralympiques de Rio en remportant les Davidson Gaming Nights, comment avez-vous vécu cette expérience ?

Je tiens tout d’abord à remercier Talenteo et Davidson pour l’organisation de ce beau challenge.
La finale était riche en émotion et la compétition était rude. Nous avons été départagés par des matchs du jeu vidéo Fifa 16 lors desquels nous avons joué les doigts strappés. En parallèle, les concurrents se challengeaient sur une épreuve de billard assis. L’objectif était de se mettre dans les conditions d’une personne en situation de handicap.

Ma principale devise est : « Quand on veut on peut !  », ainsi en atteignant la finale j’étais très motivé pour remporter le tournoi. La victoire m’a permis de partir à Rio en compagnie de mon ami Yassine Hatim et du champion Vincent Boury, qui nous avait d’ailleurs fait le plaisir d’être présent le soir de la finale.
Copacabana, plages sublimes et îles sauvages : j’étais impatient de découvrir cette partie du Brésil.

Comment s’est déroulé votre séjour en compagnie de Vincent Boury ? Quel a été le programme ?

Le programme a été très complet, nous avons eu la chance d’aborder divers environnements.

Rio Project: dans les coulisses des Jeux Paralympiques!

Les jeunes de l’association « More Project ».

Grâce à Vincent nous avons pu visiter l’association « More Project » qui accueille les jeunes des favelas. Les bénévoles leur offrent à manger et leur proposent des activités (danse, chant, arts martiaux etc…).
Nous avons passé la journée avec eux et cette expérience m’a marqué car s’ils ont le sourire lors de ces activités, ce n’est plus le cas une fois rentrés chez eux. Ils n’ont pas la vie facile mais ils essaient de s’en sortir.

Toujours grâce à Vincent, nous avons pu leur offrir des vêtements (dont des vêtements sportifs) et des équipements sportifs qui avaient été collectés. Une collecte d’argent a aussi permis à certains de ces jeunes d’assister à des épreuves au parc Olympique.

Côté Paralympiques, la cérémonie d’ouverture était magnifique, beaucoup plus impressionnante qu’à la télévision.

Rio Project: dans les coulisses des Jeux Paralympiques!

Vincent Boury et Redouane Blacq lors des matchs de basket-fauteuil féminin.

Une chose m’a marqué : un jeune en situation de handicap qui marchait avec la flamme Olympique est tombé lors de son parcours, sous la pluie. Malgré son épuisement, il s’est relevé seul et a terminé sa route. Le stade entier l’a encouragé avec ses applaudissements, c’était très émouvant. J’ai vraiment admiré leur force d’esprit pour mener à bien ce qu’ils entreprennent.

Durant les jeux, j’ai pu assister à des matches de basket-ball féminin en fauteuil (France – USA). Le plus impressionnant ce sont les déplacements en simultané avec leur jeu. Elles paraissent avoir une telle aisance de jeu que j’en ai été bluffé ! J’ai également assisté au ping-pong, au cécifoot, et au tennis.

Je tiens d’ailleurs à saluer tous ces athlètes handisportifs pour leur détermination et leur force.

Pour ce qui est de la découverte de la ville, je dois dire que le séjour a été très intense. Dès le premier jour nous avons visité la plage de Copacabana et plusieurs lieux cultes (Corcovado, pain de sucre). Une journée avait été également organisée pour la visite des îles à 2h de Rio.

J’ai fait de belles rencontres Pierre, Jean-louis, Kanza, Amine, Mouna et Boutaina. Des personnes qui ont marqué mon séjour par leurs encouragements et leur admiration de cette aventure.

Rio Project: dans les coulisses des Jeux Paralympiques!

Un match de ping-pong dans les favelas de Rio !

Présentez-nous un peu votre métier au sein de Davidson. Quel est votre quotidien ?

J’occupe le poste d’ingénieur Télécom chez Davidson pour le compte de Bouygues Télécom. Mon rôle consiste à l’élaboration d’études et de préconisations pour assurer la couverture mobile du client. Les compétences utilisées pour ce poste sont purement techniques et managériales et s’acquièrent en poursuivant des études en école d’ingénieurs mais aussi avec de l’expérience.
Suite à l’obtention de mon BAC S, j’ai pu intégrer les Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles qui m’ont permis de poursuivre dans une école d’ingénieur à Limoges (ENSIL).

Votre perception du handicap a-t-elle évolué après cette expérience brésilienne ?

Rio Project: dans les coulisses des Jeux Paralympiques!Ma vision du handicap a changé dès le jour où j’ai rencontré Vincent de par son accessibilité, sa force mentale mais aussi son charisme. Il m’a expliqué son parcours de vie, m’a fait partager sa passion pour le ping-pong, m’a expliqué comment il avait fait face à des épreuves de vie.
Je ne pouvais qu’avoir de l’admiration pour lui ! et c’est là que je me suis dit que jusqu’à ce jour ma vision sur le handicap n’était pas vraiment ouverte.
Auparavant, je pensais que l’intégration était compliquée pour ces travailleurs mais depuis cette aventure ce n’est plus le cas.
Je trouve donc dommage qu’on ne leur donne pas assez leur chance, professionnellement parlant, car ils peuvent effectuer les mêmes tâches que des personnes dites « valides », voire mieux. Leur principal atout est leur grande détermination.
Une personne en situation de handicap peut tout à fait occuper un poste similaire au mien ! Dorénavant, je vois le handicap sous un autre jour et je remercie Vincent pour cela.

Quels souvenirs gardez-vous de ce voyage ?

Je garde de très bons souvenirs de ce voyage, partager une semaine avec Vincent Boury, ainsi qu’avec son accompagnateur Pierre, était juste exceptionnel. D’ailleurs, j’envisage d’assister aux Jeux Paralympiques à Tokyo en 2020 et je compte bien promouvoir cela auprès de mon réseau, mes amis pour qu’à leur tour ils découvrent ce qui se cache réellement derrière le handicap !

Cette aventure me pousse à donner encore plus et à me mobiliser pour le handicap. Je voudrais mener des actions pour que la vision de notre société change.

Et vous, quel souvenir gardez-vous de ces Jeux Paralympiques ? Dites-le nous dans les commentaires !
Vous souhaitez rejoindre l’entreprise Davidson ? N’hésitez-pas à postuler !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live