67

La 8ème édition de la Journée Nationale du Sport et du Handicap devait se tenir aujourd’hui. Cependant, face à la situation sanitaire exceptionnelle dans laquelle se trouve la France, cette dernière est reportée à une date ultérieure, à l’image de bon nombre d’événements sportifs dont les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020. Alors comment garder la forme en période de confinement ? Quelles mesures sont mises en place ? Talentéo vous donne ses conseils !

 

Sport et confinement

Ce n’est pas parce qu’on est confiné qu’il faut arrêter toute activité physique, bien au contraire ! Il va être nécessaire de l’adapter à cette situation exceptionnelle, en maintenant une pratique régulière. Dans son jardin comme à l’intérieur, tout en adaptant son apport de nourriture à sa dépense réelle d’énergie.

Pendant cette période de confinement, le ministère des Sports vous accompagne pour maintenir une activité physique régulière à votre domicile. Il met à disposition des recommandations et des conseils simples à mettre en pratique. Quel que soit votre âge, si votre condition physique et votre santé le permettent.

Confiné ou non, nous vous conseillons une pratique minimale d’activités physiques dynamiques. Cela correspond à 1 heure par jour pour les enfants et les adolescents, et 30 minutes pour les adultes. En complément, il est également recommandé de réaliser des activités variées qui renforcent les muscles et améliorent la souplesse et l’équilibre. En parallèle, il est tout aussi important de réduire son temps passé en position assise ou allongée. Ainsi, vous pouvez rompre les périodes prolongées passées en position assise par quelques minutes de marche et d’étirements.

Attention, nous rappelons que toute pratique sportive extérieure doit respecter les règles de sorties fixées par le gouvernement.

En pratique, comment faire ?

Dans cette dynamique, un partenariat entre le ministère des Sports et les applications Be Sport, My Coach ​​et Goove app a été conclu. Ces applications sont conventionnées avec de nombreuses fédérations sportives ainsi qu’avec le Comité National Olympique et Sportif Français. Des séances d’entraînement variées à base d’exercices de renforcement musculaire, massages et mouvements fondamentaux seront notamment proposées en accès libre sur les différentes plateformes.

Et côté handisport ?

Réalisée avec le soutien de la Fondation d’Entreprise FDJ et de Malakoff Humanis, la Fédération Française Handisport a crée la mallette pédagogique handisport. Elle regroupe un ensemble de fiches (pédagogiques et descriptives) et de vidéos. Ces outils sont à votre disposition pour mettre en place des activités d’initiation ou de découverte, sous forme ludique. De nombreuses activités sportives pour des personnes en situation de handicap moteur et/ou sensoriel sont proposées.

Par exemple, vous pouvez vous laisser tenter par la Boccia ! Cette discipline pratiquée au niveau compétitif par les sportifs en situation de handicap s’apparente à de la pétanque jouée en intérieur avec des balles en cuir. Par ailleurs, la Fédération Française Handisport propose 31 fiches exercices permettant de mettre en œuvre 6 séances de boccia adaptées à des sportifs possédant un niveau de pratique initiation. Les ateliers sont ludiques, pédagogiques et peuvent se pratiquer dans des espaces réduits.

Report des Jeux Olympiques et Paralympiques

Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo sont officiellement reportés au plus tard à l’été 2021. La demande de confirmation du report des Jeux Olympiques et Paralympiques avait fait l’unanimité du mouvement olympique et paralympique français, dès lors que la date choisie permettrait de respecter les conditions sanitaires et de remplir celles de la préparation des athlètes.

Cette position va permettre à l’ensemble des athlètes français et internationaux d’appréhender plus facilement cette période de confinement et de préparer les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo plus sereinement.

Comment s’organisent les athlètes ?

Cette mesure de confinement impacte particulièrement les sportifs de haut-niveau. En effet, il est important pour eux de conserver une régularité afin de ne pas perdre le bénéfice de longs mois d’entraînement. Si l’annonce des reports des Jeux Olympiques et Paralympiques en a soulagé plus d’un, le sport continue ! Angelina Lanza, athlète paralympique, spécialiste du sprint et du saut en longueur, nous explique comment elle s’organise.

« Comme beaucoup, je m’adapte durant ce confinement. J’ai des séances de muscu à la maison. Je fais les autres séances (sprint, longueur, aérobie) en bas de chez moi. Je n’ai pas de bac à sable évidemment, mais ça ne m’empêche pas de faire des bondissements, des hop 2, hop 3,hop 4. C’est ce que je faisais en début de saison donc ça va. La motivation est différente car l’objectif peut changer dans 4 semaines. Cependant je me dis que même si les Jeux sont décalés, chaque séance réalisée est importante et portera ses fruits à un moment ou à un autre. »

 

L’adaptation est devenu le mot d’ordre de nombreux sportifs. A l’image également de Marie-Amélie Le Fur, présidente du Comité Paralympique Sportif Français et triple championne olympique.

Des programmes sportifs pour la maison

Sur les réseaux sociaux, les initiatives se multiplient, y compris de la part de personnalités, pour proposer des programmes sportifs à domicile. C’est le cas de la championne de boxe Sarah Ourahmoune. La jeune femme propose régulièrement des activités pour garder la forme !

 

Le ministère des Sports publie régulièrement des listes de sites internet et d’applications proposant toutes sortes d’activités physiques en ligne pour tous les âges et tous les niveaux, gratuites ou payantes. N’hésitez pas à y faire un tour pour vous inspirer !

Et vous, quelles sont vos pratiques pour continuer à pratiquer du sport ? Nous vous donnons la parole sur nos plateformes sociales ! 

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00