En savoir plus sur Talentéo
02JAN 18

Témoignage: Anna, collaboratrice en situation de validité chez YSUA!

Dans une entreprise composée uniquement de travailleurs en situation de handicap, la validité est-elle difficile à intégrer? Pour le savoir, Talentéo est allé à la rencontre d’Anna, collaboratrice en situation de validité, et de Monsieur Laval, son manager. Focus sur une intégration réussie!

Vous avez récemment intégré l’entreprise TASE par le biais de l’ESN YSUA, comment s’est déroulée cette intégration?

Anna: Très bien, qui l’eut cru. On nous prévient à Pôle emploi: «Votre validité risque de vous jouer des tours» et finalement ça se passe très bien. Mes collègues m’ont acceptée comme l’une des leurs sans me faire ressentir ma différence, c’est très classe de leur part.

M.Laval: Je pense que l’intégration d’Ana s’est plutôt bien passée, après un temps d’adaptation de la part de ses collègues, elle a quasiment été acceptée par tous. Il reste encore du travail à faire mais on y arrivera.

Quel rôle a joué la «Mission Validité»? Avez-vous eu besoin d’aménagements de poste?

Anna: Bien sûr, il a fallu faire installer des escaliers pour que je puisse monter à l’étage! Et puis faire changer les menus au restaurant d’entreprise car je ne lis pas le braille.

Quelle a été votre réaction lorsque vous avez appris que vous accueilleriez une personne valide dans vos équipes? Aviez-vous des préjugés?

M.Laval: La peur d’abord, j’ai toujours entendu parler des valides dans mon milieu professionnel, mais j’avoue que je n’en avais vu que très peu. Oui, comme tout le monde j’avais des préjugés, ces gens «normaux» sont finalement comme nous.

TASE n’était, jusque-là, pas considérée comme une « bonne élève » de l’embauche des travailleurs valides. Ce recrutement a-t-il changé votre perception de la différence?

M.Laval: Pour être honnête, au début on s’y est mis pour des raisons financières, on a eu droit à la fameuse prime valide, elle est versée quand on embauche 6 % de valides, puis on s’est pris au jeu et on a aimé travailler avec ces collaborateurs quelque peu singuliers.

Quel message souhaiteriez-vous passer aux entreprises qui refusent encore d’embaucher des personnes en situation de validité?

Anna: Il faut vivre avec son temps. S’ouvrir l’esprit ! Les personnes ne sont pas seulement définies par leur histoire physique. Dans le monde de l’entreprise comme ailleurs il faut accepter de voir les gens dans leur entièreté, et pour leurs qualités et pas par le bout d’une lorgnette comme peut l’être celle du handicap  

M.Laval: La validité est une fatalité on le sait tous, mais dites-vous bien que derrière chaque valide il y a une personne en situation de handicap qui sommeille, avant d’être valide on est d’abord un humain et avant d’être un humain on est potentiellement un futur collaborateur.

 

L’inversion pour briser les préjugés liés au handicap!

Vous l’aurez compris, TASE est une entreprise fictive dans laquelle tout est inversé. Suite au succès du pilote de notre web-série InVersion, l’entreprise AUSY a souhaité employer ce concept pour sensibiliser ses collaborateurs au handicap en entreprise.

C’est donc à quatre mains, qu’Adda Abdelli et Stéphane Rivière ont écrit cette nouvelle histoire reprenant les codes des ESN (Entreprises de Services du Numérique) en lien avec la Mission Handicap d’AUSY.

De son côté, le casting était très riche avec notamment des acteurs de la série Vestiaires que l’on ne présente plus: Adda Abdelli et Anaïs Fabre. Nous avons également eu le plaisir d’accueillir Jimmy Conchou et Ingrid Graziani qui nous ont fait bénéficier de leur talent.

Avec une coproduction aux petits oignons de Talentéo et Successive, ces 3 épisodes étaient plus que prometteurs!

Résultat? Déjà plus de 5 000 vues des 3 épisodes sur YouTube et Facebook ainsi qu’un formidable accueil de la part des collaborateurs.

« J’aime l’idée de faire passer un message clair d’ouverture d’esprit en utilisant le biais de l’humour et de l’absurde. L’écriture d’Adda Abdelli et de Stéphane Rivière, les scénaristes du projet, a le pouvoir de nous faire sortir du message informatif pour voir les choses en grand, le monde de l’entreprise autrement. J’ai trouvé ce projet très moderne et ludique. » Anaïs Fabre, actrice jouant le rôle d’Anna.

 

« Evidemment le plaisir d’inverser les rôles. On se rend compte qu’à chaque fois que l’on use de l’humour le message passe mieux. Le travail est très important pour une personne en situation de handicap car avant d’être une source de revenu, il est aussi et surtout un facteur social important. » Adda Abdelli, acteur jouant le rôle de M.Laval.

Ce concept vous a plu? N’hésitez pas à le partager et à nous laisse un commentaire!

Vous souhaitez rejoindre AUSY? Découvrez toutes les opportunités de l’entreprise sur son site carrière.

 

© 2018 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également:

Mots clés: , , , , ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables