150

En partenariat avec

Travailler dans une entreprise à la pointe de l’innovation quand on est en situation de handicap, est-ce possible ? Nous avons posé la question à Loïc, Practice Leader de l’offre Microsoft et Responsable de l’entité rouennaise au sein de SQLI !

Pouvez-vous présenter votre parcours ?

J’ai commencé ma carrière professionnelle à la SNCF en développement informatique. Mon rôle était de travailler sur des applications de télésurveillance sur la ligne Paris-Cherbourg. Par la suite, j’ai été repéré par une entreprise spécialisée dans la formation sur les langages de développement pour devenir formateur en PHP, C, ou encore Java. Après avoir beaucoup exercé, je suis monté en expertise sur l’offre Microsoft sur de gros projets notamment dans les milieux pharmaceutiques et industriels. J’effectuais alors des missions de conseil de courte durée auprès de grands comptes.

À la suite de l’acquisition de ma première société par SQLI, je suis devenu chef de projet technique et Responsable de l’entité de Rouen. Cela a duré jusqu’en 2016, date à laquelle je suis parti en tour du monde pour 1 ans.

A mon retour, j’ai encore évolué vers la prise de responsabilité de l’ensemble de l’offre Microsoft du groupe SQLI, en plus de ma gestion de l’agence de Rouen. Je suis aujourd’hui le manager opérationnel d’une entité de 90 personnes.

Pourquoi avoir choisi SQLI ?

J’y suis resté, car, à la suite de l’acquisition, j’ai pu commencer à travailler au niveau national et international. Je me suis trouvé dans un cadre comprenant des processus plus établis, ainsi que des projets plus importants et plus engageants.

Les opportunités de carrière proposées par SQLI sont vraiment très attractives et riches. Aujourd’hui, la progression offerte par l’entreprise permet d’avoir de nouveaux challenges tout en restant dans le même métier.

Elle m’a également permis de me lancer dans la belle aventure qu’était mon tour du monde. Plus de 3 ans avant mon départ, j’ai parlé de ce projet à mon responsable avec qui nous avons mis en place un rétroplanning pour préparer mon absence. Ainsi, tout a été organisé pour que ce départ se déroule de la manière la plus fluide pour l’agence, comme pour moi.

Votre handicap a-t-il été un frein ?

Il n’a jamais été un frein dans ma carrière, que ce soit au sein de SQLI ou auparavant. Faisant des déplacements fréquemment, l’entreprise m’a octroyé une voiture de fonction adaptée,  équipée d’une boite automatique. Etant en situation de handicap depuis plus de 26 ans, ma vie professionnelle a toujours été ainsi. Mes collègues sont donc tous au courant et cela ne change en rien nos collaborations. 

En tant que manager, je contribue également à l’accompagnement de collaborateurs en situation de handicap que ce soit en travaillant sur le maintien dans l’emploi, ou sur la sensibilisation de leurs collègues. Nous essayons également d’aller plus loin en les soutenant dans leurs projets extra-professionnels. Par exemple, nous sponsorisons une personne qui, suite à un accident de la vie, s’est lancé dans le para-badminton. Aujourd’hui, il est sur le point d’entrer en équipe de France. Une belle fierté pour l’ensemble de l’agence !

Quels conseils donneriez-vous à nos lecteurs hésitant à rejoindre l’entreprise ?

Essayez ! La pire chose qui peut vous arriver, c’est de réussir ! Le tout est de briser les barrières que l’on se met souvent soi-même.

Au sein de SQLI, il n’y a aucun frein pour l’intégration des personnes en situation de handicap. L’entreprise mène des actions concrètes pour accueillir au mieux ses nouveaux talents.

Rejoindre SQLI !

Vous avez aimé ce témoignage ? N’hésitez-pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00