28

Nous vous le prouvons chaque jour, la situation de handicap n’empêche pas le talent ! Cela se confirme encore aujourd’hui avec cette sélection 2019 de 6 auteurs qui brisent les préjugés avec leur plume et la justesse de leurs mots ! Bonne lecture !

 

L’inattendue – Marie-Noëlle de Vaulx

livre-handicap

L’inattendue est une histoire vraie. Marie-Noëlle est médecin généraliste, mère de trois enfants. Lors de la naissance de sa fille, Anne-Soline, elle se retrouve confrontée au handicap, la trisomie 21. Femme autonome, organisée, elle apprend avec sa fille à accepter l’imprévisible, déposer les armures…

« Je regarde vivre ma fille et ce n’est plus seulement moi qui apporte, montre ou aide. Les rôles se sont inversés, moi qui pensais au départ que j’avais tout à lui apprendre, je ne sais plus qui aide le plus l’autre. C’est un échange où parfois c’est elle qui est mon guide. C’est elle qui me tire sur un chemin que je ne connaissais pas. Comment aurais-je pu le savoir à la naissance ? »

L’inatendue porte bien son nom, l’histoire est surprenante, et ce n’est pas un simple témoignage de plus d’une personne en situation de handicap. Marie-Noëlle est positive, émouvante, juste, rassurante… A relire avec plaisir.

 

 

Mon plus beau rêve – Lily Haime

livre-handicap

Depuis la mort de ses parents, Aliocha vogue de familles d’accueil, en foyers, en gardes à vue aussi. Il dessine le regard des gens qu’il croise dans la rue, les émotions, ces choses étranges qu’il ne ressent jamais. Une nuit il taggue le mur d’enceinte d’une institution pour autistes et il rencontre Damien. Lentement, guidé par un jeune homme qui l’aimera sans condition, Aliocha réapprendra à sourire et aura la force de découvrir que nous ne sommes jamais autant surpris que par nous-mêmes.

« Parfois il y a tout simplement rien à comprendre. Il y a des miracles qui se produisent tous les jours sans qu’on puisse en donner la raison. Des tétraplégiques qui marchent. Des cancéreux au stade terminal qui sont soudainement en rémission. Et puis, il y a les morts brutales et inexplicables. Une jeune femme de vingt-cinq ans, sportive et sans aucun souci de santé, qui succombe à un anévrisme. Un adolescent de quinze ans en pleine forme sans antécédent cardiovasculaire qui fait un infarctus du myocarde en faisant l’amour à sa petite amie pour la première fois. »

Un superbe roman plein de tendresse, de charme, d’amour. L’auteur a un talent fou pour nous faire partager les douleurs, la résilience et la reconstruction d’Aliocha. A partager sans modération.

 

Le poids de l’océan – Heidi Cullinan

livre-handicap

Jeremey Samson est lycéen. Il a juste envie de se terrer chez lui jusqu’à son entrée à la fac. Mais l’arrivée bouleversante d’Emmet Washington dans sa vie, ce prodige des maths et de l’informatique va tout changer. Il est non seulement magnifique, intelligent, mais il est surtout autiste et intéressé par Jeremey…

« Je voulais être indépendant. Je ne pourrais pas être normal, mais je pouvais être comme tout le monde. Peut-être pas sur toute la ligne. Mais mon but, ce que je souhaitais pour moi-même, était de voir à quel point je pouvais me rapprocher des autres. Ce que je ne savais pas, c’était à quel point j’étais près d’obtenir ce genre d’indépendance, pour moi… et pour Jeremey. »

Une belle histoire qui ouvre à la tolérance et sensibilise au handicap de manière saine, et avec beaucoup de pudeur. A découvrir vraiment !

 

 

Ma vie à 200 à l’heure – Alexandre Brodard Pinto

Alexandre est un adolescent, adepte de sensations fortes. Un jour, il a un accident en tentant d’atteindre les 200 km/h sur la moto qu’il a empruntée à son beau-père. Lorsqu’il se réveille à l’hôpital, tétraplégique, l’adolescent veut se suicider. Pourtant, il va réussir à surmonter son handicap. Alexandre se lance alors avec succès dans le monde de la nuit. Le jeune entrepreneur profite de ses affaires florissantes, et qu’importe si la plupart d’entre elles attirent l’intérêt de personnages plus que troubles. Jusqu’au jour où il décide de reprendre sa vie en main et de créer un projet dont il est fier : une fondation pour aider les personnes à mobilité réduite à voyager

« J’ai décidé qu’il valait mieux que je me batte pour pouvoir enfin m’asseoir sur cette putain de chaise roulante . Je ne l’aime pas,mais je vais apprendre à l’aimer. Après tout c’est elle qui va me permettre de me déplacer seul, c’est ma seule issue vers le chemin de l’autonomie . »

Un récit passionnant, qui aborde des thématiques atypiques et inspirantes. Un récit qui va une nouvelle fois bien au-delà du handicap…

 

Le parfum de l’hellébore – Cathy Bonidan

Septembre 1956. Suite à une année tumultueuse qui s’est soldée par un échec au baccalauréat, la jeune Anne est envoyée chez son oncle à Paris. En dehors de ses heures de cours, elle travaille dans le centre psychiatrique qu’il dirige, le centre Falret. Elle y fait alors la rencontre d’individus qui vont profondément modifier le regard qu’elle porte sur le monde…

 » Le moindre de tes mots me rappelle qu’il existe des lieux sur cette terre où la folie reste tapie entre les pages d’un livre et où les termes de « maladie mentale » et « d’aliénation » ne sont que des sujets de dissertation pour étudiants. »

L’auteur met en scène des personnages particulièrement attachants et une histoire au suspense digne d’un roman policier.

 

 

Les mains de Louis Braille – Hélène Jousse

Parce que son mari a perdu la vue peu avant de mourir, Constance s’est toujours sentie concernée par tout ce qui est lié de près ou de loin à la cécité. Alors lorsqu’un ami producteur lui propose d’écrire un scénario sur Louis Braille, Constance fonce. Elle racontera (non sans mal) et avec l’aide d’un jeune historien le destin de ce garçon devenu aveugle à 3 ans après s’être blessé dans l’atelier de son papa bourrelier.

« Louis veut que les aveugles deviennent des êtres libres, et il est convaincu que cette liberté passe par la lecture. »

Un ouvrage unique qui apporte une grande richesse de connaissances et d’émotions.

 

 

 

Et vous, quelles sont vos lectures du vendredi ? Dites-le nous sur Twitter avec le hashtag #VendrediLecture et en mentionnant @Talenteo. Nous nous ferons une joie d’en parler dans un prochain article !

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00