272

Séance de rattrapage ou souvenir : Alexandra Alévêque, journaliste, est devenue aveugle durant 21 jours, afin de mieux comprendre ce type de handicap.

Afin de réaliser un reportage traitant le sujet de la déficience visuelle, la journaliste Alexandra Alévêque s’est mise dans la peau d’une personne non-voyante durant 3 semaines. Pourquoi 21 jours ? Parce que c’est le temps qu’il faut pour commencer à perdre ses habitudes et prendre de nouveaux repères. L’occasion de mieux comprendre la réalité d’un non-voyant et d’éviter les stéréotypes sur ce handicap qui n’empêche ni de travailler, de faire du sport ou de skier.

La journaliste n’est pas la seule personne à avoir fait le choix de comprendre le handicap de cette manière. Rappelez-vous de Justine Mal que Talentéo avait suivi. Membre d’EASI, une association grenobloise qui crée des interactions entre personnes valides et en situation de handicap, elle avait passé un mois en fauteuil pour « sensibiliser au handicap, au regard que nous lui portons mais aussi aux problèmes d’accessibilité encore existants ».

Dans le documentaire « 21 jours à l’aveugle », la journaliste a suivi Jérôme Adam, entrepreneur et producteur de J’en crois pas mes yeux. Lors d’un match de foot, dans le métro et dans son appartement, la journaliste a été impressionnée par les capacités de cet homme. Aveugle depuis l’âge de quinze ans, Jérôme Adam est avant tout un entrepreneur qui n’hésite pas à s’investir dans différents domaines. Dans son livre « Entreprendre avec sa différence », il raconte son parcours professionnel et sa vision de la prise de risques.

Venez découvrir ou redécouvrir ce reportage.

France 2 : 21 jours à l’aveugle par jerome_adam

Que pensez-vous de ce documentaire ?

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live