En savoir plus sur Talentéo
13AVR 17

Candidats : 5 secrets pour faire votre propre audit numérique !

Un audit numérique, kezako? C’est ce qui va vous dire si vous êtes numériquement conforme à l’image que vous voulez donner de vous à votre employeur. Tutoriel en 5 étapes.

Article original publié le 15 octobre 2013. 

Candidats : 5 secrets pour faire votre propre audit numérique !

Vous êtes de plus en plus nombreux à comprendre qu’une recherche d’emploi ne se suffit pas d’un bon attaché case, d’une centaine d’impressions de votre CV, et d’une poignée de main ferme. Ces ingrédients fonctionnent toujours, mais ne sont plus suffisants. Aujourd’hui, pour se démarquer, il est essentiel de maîtriser les outils de communication modernes et particulièrement son image sur les réseaux sociaux.

Après le mail et les sites Internet d’offres d’emploi, n’ayons pas peur des mots: nous nommons les réseaux sociaux et la fameuse ereputation, réputation numérique, marque personnelle, personal branding… Tous ces termes qui vous incitent à entretenir votre empreinte aussi bien que votre tailleur ou costume.

1/ La recherche Google

Google est votre allié dans la réalisation de votre audit numérique. En effet le moteur de recherche est encore utilisé par 91% des français. Il y a donc peu de chance qu’un recruteur en utilise un autre. La première des étapes consiste donc à vous chercher vous-même ! Il vous suffit pour cela de taper votre nom et prénom entre guillemets.

Les guillemets signifient à Google que vous recherchez une expression exacte, c’est ce qu’on appelle un opérateur booléen. Il en existe plusieurs et ils servent à affiner les résultats d’une recherche. Mais revenons à nos moutons! Après avoir tapé « NOM + Prénom », vous avez un certain nombre de résultats qui vont s’afficher sur la première page. Il est conseillé d’observer ceux qui apparaissent sur les trois premières pages.

2/ L’examen des liens et l’état des lieux

Une fois votre recherche effectuée, vous allez devoir trier dans les résultats les liens vous concernant et ceux qui concernent d’autres personnes. Si vous avez plusieurs homonymes, il va falloir vous rendre davantage visible pour apparaître, vous aussi, sur la sacro-sainte première page. Si au contraire, vous avez un nom et/ou un prénom plutôt rare, votre présence en ligne sera assez facile à développer, sous réserve de passer régulièrement un peu de temps sur les réseaux sociaux.

Enfin, si votre identité apparaît d’ores et déjà sur cette première page, il vous faudra faire un tri: ce que vous souhaitez qu’un recruteur voit et les informations que vous ne souhaitez pas afficher.

Soyez vigilants et n’hésitez pas à examiner les profils correspondants à vos homonymes, vous pourriez avoir des surprises! La stratégie consistera à faire en sorte qu’on ne puisse vous confondre avec eux: photo, veille, résultat en haut de page, profil complet à 100%, etc.

3/ Ce que vous souhaitez effacer

Il se peut qu’un certain nombre d’informations voire même certains profils vous concernant ne trouvent plus grâce à vos yeux et risquent même de ne pas trouver grâce à ceux d’un recruteur. Une opération de nettoyage s’impose.

Les informations sur vos profils 

Souvent, un détour par les paramètres avancés de votre profil devrait vous permettre d’y voir plus clair. S’il est exclusivement réservé à un usage personnel, verrouillez votre compte Facebook: mur, photos, amis. Vous pouvez le paramétrer de manière à ce qu’il n’apparaisse pas dans les recherches Google.

Si votre compte Twitter est lui aussi dédié à un usage personnel, pensez à verrouiller votre mur ou à prendre un pseudonyme. Des outils, gratuits pour certains, ont été conçus pour vous permettre d’effacer plus facilement vos comptes si cela s’avérait nécessaire: peut-être le Skyblog ouvert quand vous aviez 14 ans n’a plus la même utilité aujourd’hui.

Les informations vous concernant sur le web

Un certain nombre d’informations peut faire référence à votre identité, sans qu’il s’agisse de profils sur les réseaux sociaux, sans compter les comptes créées automatiquement. Il va vous falloir une certaine patience pour nettoyer la toile de ces informations parasites.

Contactez les différents administrateurs de ces sites pour leur demander poliment d’effacer les données en question et de vous débarrasser également des informations du cache des moteurs de recherche. La site de la CNIL dispense de nombreux conseils pour ce faire. Google vous propose également une marche à suivre si vous souhaitez supprimer des données spécifiquement sur ce moteur.

4/ Ce que vous souhaitez mettre en avant

Peut-être avez-vous un profil sur les réseaux sociaux Viadeo ou LinkedIn que vous souhaiteriez voir apparaître plus tôt dans les recherches. La règle numéro une dans le domaine consiste à remplir vos profils à 100%. Aujourd’hui, les réseaux sociaux vous y encouragent fortement et il n’est pas rare de se faire rappeler à l’ordre en se connectant.

Pensez également qu’un profil sur un réseau social s’entretien: mettez vos informations régulièrement à jour et animez votre compte. Poster régulièrement des articles en lien avec son domaine professionnel et répondre aux utilisateurs qui interagissent avec vous est un bon début.

5/ Les grands classiques de votre présence professionnelle en ligne

Si vous avez peu de temps à consacrer à l’entretien de vos comptes sur les réseaux sociaux, optez pour le « pack » de base: LinkedIn et un CV en ligne avec Doyoubuzz qui a le mérite d’être particulièrement bien référencé et qui demande seulement d’être mis à jour. Pensez qualitatif: mieux vaut un profil rempli correctement et régulièrement mis à jours que cinq comptes sociaux en friche.

Si vous avez vraiment envie de partager votre veille professionnelle, et que vous avez du temps à accorder à votre présence sur les réseaux sociaux, Twitter s’avère idéal.

Libre à vous de gérer également vos paramètres Facebook afin de l’utiliser dans votre recherche d’emploi ou encore de vous créer un deuxième profil à vocation professionnelle, plus indiqué si vous avez peur de vous emmêler les pinceaux avec les paramètres de confidentialité. Enfin, un blog sur votre domaine d’activité est souvent très bien vu des recruteurs à condition d’être pertinent et régulièrement mis à jour. Vous l’aurez compris, il s’agit du nec plus ultra.

Nous vous encourageons à réitérer l’expérience de la recherche Google avec vos noms et prénoms une fois par mois au moins afin de veiller sur votre e-réputation, et à passer régulièrement en revue l’ensemble de vos profils sur les réseaux sociaux.

Soyez notamment prudents avec Facebook, qui change régulièrement ses paramètres de confidentialité.

Et vous, quels conseils donneriez-vous? Dites-le nous dans les commentaires!

© 2017 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également:

Mots clés: , ,

Retour en haut de page

Les incontournables