74

La SEPH – la semaine pour l’emploi des personnes handicapées 2013 – s’est déroulée du 18 au 23 novembre. Organisée depuis 1997, cette semaine est dédiée à une sensibilisation nationale sur les thématiques du handicap en général et de l’emploi en particulier. Elle mobilise toutes les personnes concernées : salariés, candidats, entreprises, experts etc.

Béatrice Decosne, Responsable recrutement et intégration au sein de la DRH Cegid, nous fait partager son expérience dans cet entretien.

La SEPH est l’occasion pour les entreprises de recruter, sensibiliser, faire connaître les actions de la mission handicap, etc. : quelles étaient les priorités de Cegid pendant cette semaine ?

Durant cette semaine les priorités de Cegid étaient doubles. Nous souhaitions tout d’abord impulser en interne cette dynamique de sensibilisation nationale, en affichant des messages forts au sein de nos 24 sites Cegid, car nous sommes convaincus qu’une sensibilisation forte de l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise est un élément clé pour l’emploi et l’intégration de personnes en situation de handicap. Nous avons ainsi communiqué en interne sur les actions déjà menées sur le sujet du handicap, sur le rôle et l’engagement de la mission handicap, qui doit servir de “facilitateur” pour la mise en place de notre accord d’entreprise en faveur de l’emploi des travailleurs handicapés. Sur le terrain, nous étions présents à deux événements majeurs à Lyon : le Forum pour l’emploi et un Handicafé. Notre objectif était d’aller à la rencontre de personnes en situation de handicap et de leur présenter Cegid.

En tant que responsable recrutement et intégration chez Cegid, pouvez-vous nous parler de vos objectifs de recrutement durant la SEPH ?

Comme sur tous nos salons de recrutement nous recherchons des compétences en adéquation avec nos besoins avec une différence qui repose sur la prise en compte des handicaps et le suivi de l’intégration de nos futurs collaborateurs TH. L’objectif étant d’accueillir nos futurs talents dans les meilleures conditions et de les maintenir dans l’emploi par la mise en place de mesures spécifiques quand le besoin s’en fait ressentir.

Parmi les actions que vous avez mises en place, quelles ont été celles qui ont rencontré le plus de succès ? Quels axes d’amélioration envisagez-vous ?

Nous avons beaucoup travaillé sur le sujet de la sensibilisation, mais il est trop tôt pour se prononcer sur la réussite ou pas de nos actions en ce sens. Même si notre action de sensibilisation est permanente tout au long de l’année, nous avons souhaité accentuer nos efforts pendant la semaine pour l’emploi des personnes handicapées. Une distribution de flyers rappelant le rôle et le fonctionnement de notre mission handicap a été organisée.

Les couloirs de l’ensemble de nos sites nationaux ont vu refleurir les “aventures d’Audrey”. En contant l’histoire d’une salariée en situation de handicap, cette campagne de communication, sous forme de bande dessinée, porte, de façon ludique, des messages destinés à informer mais surtout à dédramatiser le sujet du handicap.
Une campagne d’e-mailing « Un jour, un message » nous a permis de transmettre, chaque jour, tout au long de la semaine, des informations clés sur la prévention, l’insertion ou encore le suivi de nos travailleurs handicapés. Nous avons aussi communiqué sur la RQTH par le biais de témoignages de la santé au travail.

Parce qu’il n’affecte pas la compétence, Cegid s’engage en mettant en place une politique d’emploi en faveur des personnes en situation de handicap. Le Groupe souhaite s’inscrire dans une politique réaliste, humaine et ouverte pour l’emploi et l’évolution professionnelle des personnes handicapées.

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00