192

Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises mettent en place des politiques de recrutement et de maintien dans l’emploi de personnes en situation de handicap. En plus de ces actions, des référents handicap sont parfois disponibles pour accompagner le nouveau collaborateur. Ils suivent l’intégration des nouvelles recrues, mais aussi les salariés déjà en poste ! Talentéo fait le point sur ce métier stratégique en entreprise.

Un statut pas comme les autres

Le métier de référent handicap est lié de près à l’Obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH). Il s’agit d’un accord datant de 1991 ayant pour objectif de renforcer l’emploi des personnes en situation de handicap. La présence de ce métier est obligatoire depuis 2018 au sein des entreprises ayant plus de 250 employés. D’après l’article L. 5213-6-1, il est : « chargé d’orienter, d’informer et d’accompagner les personnes en situation de handicap ».

Ainsi, il sera à l’écoute des nouveaux arrivants ou des collaborateurs déjà présents. Son rôle va être de créer du lien entre les bons interlocuteurs pour répondre aux demandes des employés concernés. Sensibiliser au handicap fait aussi partie des objectifs de ces derniers !

Le référent handicap doit être capable d’organiser une véritable équipe (managers, recruteurs, comité social et économique, organismes publics) afin de pouvoir guider l’entreprise dans ses démarches liées au handicap. En effet, c’est lui qui vient représenter en première ligne le handicap. Il est donc important pour lui d’en parler au sein de la société et auprès des collaborateurs. Talentéo écrit régulièrement au sujet de la sensibilisation en entreprise.

Plus qu’un rôle, un véritable soutien !

L’objectif premier du référent est de faire appliquer la politique handicap à l’ensemble de la société. Ainsi, il est responsable de toutes les questions en lien avec ce sujet. Également, le suivi des personnes en situation de handicap fait partie de ses missions.

En effet, en plus de la sensibilisation menée dans l’entreprise, il vient accompagner les collaborateurs souhaitant effectuer une demande de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Il est également garant des démarches à mettre en place en cas d’arrêt de travail, de restrictions médicales ou de demande d’aménagement de poste.

Quelques exemples de missions du référent handicap (non-exhaustive) :

  • Piloter et coordonner la politique handicap de l’entreprise,
  • Assurer l’accompagnement et le suivi personnalisé des collaborateurs en situation de handicap
  • Suivre administrativement l’obligation d’emploi
  • Mettre en place des actions de formation, de communication et de sensibilisation

Le référent sera toujours à la recherche de solutions pour améliorer le quotidien des personnes. En effet, l’idée est de pouvoir adapter le poste au collaborateur et non l’inverse. Aujourd’hui, des organismes existent pour venir appuyer ces actions. L’Agefiph est spécialiste en la matière. L‘organisation soutient financièrement les projets des sociétés souhaitant intégrer des travailleurs en situation de handicap.

Référent handicap : quel profil ?

Majoritairement, le référent handicap est un collaborateur des ressources humaines qui de par son métier possèdent déjà certaines connaissances en termes de recrutement et diversité. Si aujourd’hui de plus en plus de formations universitaires voient le jour autour de la thématique de handicap permettant de former des personnes dès les études, ce n’était pas le cas auparavant. Ainsi, il peut être nécessaire de proposer une formation spécifique à la personne nommée référent handicap afin qu’elle puisse monter en compétences sur le fonctionnement des réseaux handicap et la réglementation et agir pleinement dans la réalisation de sa mission.

Le rôle de référent handicap fait appel à de véritables compétences techniques et managériales, mais également humaines. En effet, sa mission repose essentiellement sur de la communication avec le collaborateur concerné d’une part pour comprendre ses besoins et avec l’ensemble des salariés de l’entreprise d’autre part, pour sensibiliser à cette thématique. Ainsi, le référent handicap doit faire preuve d’adaptabilité, d’ouverture d’esprit, de diplomatie et de respect envers chaque singularité pour mener à bien ses missions.

En permettant à chacun de mieux comprendre, d’accueillir et d’intégrer le handicap, le référent a un rôle central dans l’ambition inclusive de son entreprise.

Vous êtes référent handicap et vous souhaitez témoigner ? N’hésitez pas à nous écrire sur nos plateformes sociales !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live