Coup de coeur
Initiatives
187

Tous les vendredis du mois de Janvier et Février, Talentéo vous emmène à la découverte des gagnants des Talentéo Awards 2019. Cap vers les routes de l’accessibilité avec Andyamo, gagnant du Prix « On n’y avait pas pensé » !

Pouvez-vous vous présenter et présenter votre parcours ?

Je suis Marco Petitto j’ai 37 ans et suis d’origine italienne (de Rome). Je suis en France depuis 7 ans. Avant mon accident, je travaillais sur la Côte-d’Azur, à Nice, dans le tourisme. J’ai eu un accident de ski qui m’a rendu tétraplégique et à la suite duquel je me suis installé à Grenoble. Après mes deux ans de rééducation à la clinique, j’ai vu la difficulté pour les personnes à mobilité réduite de se déplacer et c’est comme ça que nous avons eu l’idée de créer Andyamo avec Florian et Sébastien.

Pourquoi avoir décidé de participer aux Talentéo Awards ?

Nous avons décidé de participer pour mettre en avant ce sur quoi nous travaillons et le faire connaître à d’autres personnes à mobilité réduite (que ce soit en fauteuil, les familles avec poussette ou les séniors). Nous suivons les articles de Talentéo depuis quelques années et c’est un plaisir de participer à un événement organisé par l’équipe.

Que retenez-vous de cette expérience ?

L’expérience des Talentéo Awards nous a permis de découvrir des personnalités fortes dans le milieu du handicap au travers de bloggers et de découvrir d’autres projets qui facilitent la vie des personnes à mobilité réduite. Je trouve ça important de faire un événement qui permette de réunir la communauté handi.

Pouvez-vous nous présenter votre initiative ?

Il y a 5 ans j’ai eu un accident de ski, à Gresse-en-Vercors, qui a failli me coûter la vie. J’ai fait une grosse chute et j’ai eu ma colonne vertébrale sectionnée. On m’a directement amené en hélicoptère au CHU de Grenoble et mon diagnostic vital était très critique. Depuis ce jour, ma vie a complètement basculé : je suis devenu tétraplégique et je me déplace tout le temps en fauteuil roulant électrique.

Grâce à mes proches et ma famille, je suis devenu une « bonne graine » qui a réussi à pousser de nouveau. J’ai accepté mon handicap et le fait de vivre avec. En revanche, je n’ai pas accepté de rester isolé et enfermé chez moi. Je n’ai pas accepté les obstacles physiques que je rencontre quotidiennement et qui fracturent ma mobilité (trottoirs non rabaissés, bus non équipés d’une rampe, lieux publics non accessibles etc.).

J’ai surmonté ces frustrations grâce à l’entrepreneuriat social. J’ai décidé d’innover plutôt que de me résigner. D’agir plutôt que de critiquer le manque d’accessibilité général. D’entreprendre plutôt que d’attendre. A la sortie de la clinique, j’ai beaucoup discuté avec Sébastien, un de mes associés, à propos de ces difficultés. Nous nous sommes rapprochés de Florian, spécialiste en informatique. Nous avons alors créé Andyamo, un site web qui a pour mission d’améliorer les déplacements des personnes mobilité à réduite ou en perte d’autonomie pendant les voyages.

Cela concerne 12 millions de français aujourd’hui : familles en poussette avec des enfants en bas âge, personnes âgées ou en situation de handicap. L’ampleur du besoin est grandissant à cause du fort
vieillissement de la population européenne. Pour répondre à ce besoin social, nous avons développé un calculateur d’itinéraires de visites accessibles.

Comment fonctionne Andyamo ?

L’utilisateur indique son niveau de mobilité et ses intérêts, selon si l’utilisateur veut visiter l’incontournable d’une ville ou au contraire sortir des sentiers battus. Un itinéraire lui est généré avec les lieux à visiter (musées, places, points de vues…), des restaurants, des hôtels et des lieux où sortir. Nous indiquons précisément le trajet pour relier ces lieux afin de ne pas être bloqué, par exemple par un trottoir non rabaissé ou une rue pavée, lors des déplacements. Vous pouvez retrouver mes itinéraires sur andyamo.fr/destinations .

Nous sommes très présents sur les réseaux sociaux où je partage des photos de mes voyages et des exemples d’activités accessibles. Notamment sur Instagram où mon but est de donner envie aux personnes en fauteuil, comme moi, de voyager. De plus,  j’essaye de montrer qu’il est possible, malgré mon handicap, d’innover et entreprendre pour améliorer notre quotidien.

A quelle étape en êtes-vous ?

Nous faisons des itinéraires de voyages accessibles 100 % gratuits dans toutes les villes que nous visitons en Europe depuis 2 ans et demi. Ils sont disponibles sur andyamo.fr/destinations. Notre générateur d’itinéraires a été lancé en Novembre 2019 en partenariat avec l’Office de Tourisme et la métropole de Grenoble. Il est disponible sur generateur.andyamo.fr. Les utilisateurs peuvent, grâce à lui, organiser leur voyage (sites de visite, hôtels, réstaurants, sorties…) de façon gratuite et 100 % accessible selon leur niveau de mobilité.

Quelles difficultés avez-vous pu rencontrer et comment les avez-vous surmontées ?

Nous avons rencontré de nombreuses difficultés. Tout d’abord le fait de sensibiliser nos interlocuteurs au sein des villes au handicap et à la mobilité réduite. Il est compliqué de se projeter et comprendre les contraintes de voyage tant qu’on y est pas confronté. Il y a peu de startups dans le handicap et il est assez compliqué de trouver un modèle économique viable. Nous nous efforçons de vendre nos solutions aux villes, métropoles et offices de tourisme afin de permettre à nos utilisateurs d’organiser leurs voyages de façon gratuite.

Quel message souhaiteriez-vous passer aux lecteurs ?

Merci de votre soutien et nous espérons que nos itinéraires vous permettront de partir en voyage plus facilement et plus souvent ! N’hésitez pas à venir engager la discussion avec nous via nos réseaux sociaux pour nous dire ce qui vous a plu ou déplu afin qu’on puisse améliorer nos services. :)

 

 

Cette initiative vous a plu ? N’hésitez pas à la faire connaitre en partageant cet article autour de vous ! Pour continuer à suivre Andyamo, rendez-vous sur leur site web et sur talenteo.fr ! 

Re(découvrez) les histoires des gagnants avec Fouzia, gagnante du prix graphique, Daphnée, gagnante du prix rédactionnel et Vivien Laplane, lauréat du prix Audiovisuel Stéphanie, coup coeur de la rédaction et Lpliz, lauréat du prix du public !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
En live !

Accéder au live