79

Avant les résultats 2014 du Défi H le 20 mai, où Talentéo sera présent, c’est l’heure de la dernière interview du dossier : qu’est devenue l’équipe ContAACt ? Une rencontre en partenariat éditorial avec L’ADAPT.

Connaissez-vous le Défi H, à l’initiative de Sogeti et du Monde Informatique ? Suite à une présélection, 7 équipes composées de 3 à 5 étudiants sont en compétition pour des projets contribuant à l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Chaque équipe travaille main dans la main avec une association qui lutte contre un handicap, et est accompagnée par un coach Sogeti. Rendez-vous le 20 mai pour la remise des prix de la 3ème édition.

Après vous avoir présenté les équipes WorldMuteHandi’LightGive Me a HandHandi-Report et Wink and Talk, nous avons voulu connaitre l’évolution des projets des anciennes équipes gagnantes. Après l’équipe Armind, rendez-vous avec l’équipe ContAACt, lauréate du Prix spécial Jury 2013.

L’an dernier, vous avez participé au projet ContAACt qui avait pour but de développer une application proposant différents moyens palliatifs de communication comme la synthèse vocale. Pouvez-vous nous parler de ce projet ?

Pour les personnes atteintes de troubles de la communication (personnes autistes, aphasiques…), disposer d’un moyen simple, ludique et évolutif pour communiquer avec le monde extérieur est essentiel pour leur permettre de prendre leur place dans la société.

ContAACt fait usage de nouveaux moyens numériques pour les aider à stimuler et à améliorer leur communication. Il se présente sous la forme d’un écosystème applicatif – applications tablettes et web – de Communication Améliorée et Alternative, que nous avons développé en collaboration avec des structures médico-sociales telles que l’association Adèle de Glaubitz. Il repose sur des méthodes de communication visualisée – basées sur des pictogrammes, des dessins détaillés ou des photos qui représentent des concepts plus ou moins abstraits – reconnues à travers le monde et par les autorités : Haute autorité de santé, Ministère de la santé, etc. Nous proposons de nombreux réglages afin que l’outil s’adapte au plus près des spécificités des patients pour leurs échanges au quotidien, mais également à travers des ateliers éducatifs innovants : scénarios sociaux, chaînage d’actions etc. En ce sens, l’intervention des professionnels est facilitée et les familles peuvent plus facilement prendre part aux projets d’intervention des patients, notamment grâce à la gestion commune de l’outil.

Quel est le devenir du projet ContAACt depuis que vous avez gagné le Prix spécial Jury 2013 ?

Cette victoire au Défi H a apporté un éclairage national sur notre projet. Nous avons alors été sollicités par d’autres structures spécialisées ainsi que par des parents qui étaient en recherche de ce type de solutions numériques pour leur enfant. Conscients que nous répondions à un vrai besoin des utilisateurs, il nous a paru logique et nécessaire de poursuivre l’aventure afin de fournir à ces patients un service abouti et pérenne. Le projet a alors pris une dimension entrepreneuriale qui s’est confirmée par une incubation au SEMIA, la structure d’accompagnement des projets innovants de la région Alsace. Depuis, nous avons remporté d’autres concours qui nous ont permis de nous assurer dans notre démarche et nous ont confirmé l’intérêt de notre projet : au Startup Weekend Strasbourg 2013, Lauréat “Etudiant Entrepreneur innovant 2013” et tout récemment le prix de la “Meilleure solution pour le patient” lors du 1er DigitalHealthCamp européen.

L’équipe s’est également agrandie avec l’arrivée de Colombine, orthophoniste en Institut Médico-Pédagogique et Nicolas, responsable commercial. Aujourd’hui nous sommes sur le point de débuter des expérimentations terrains afin d’évaluer l’impact pédagogique de notre solution et nous comptons débuter la commercialisation de la solution en fin d’année.

Talentéo est un acteur du recrutement innovant. Pensez-vous que les réseaux sociaux peuvent contribuer à l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap ?

La force des réseaux sociaux est de pouvoir diffuser massivement des messages et des actions de sensibilisation sur le handicap, mais également de réunir, pour les personnes concernées, des informations qui leur sont utiles.

Ces leviers sont importants et contribuent au changement de mentalité nécessaire dans les entreprises au sujet des personnes en situation de handicap. Les réseaux sociaux peuvent également permettre de pallier à l’isolement de personnes en situation de handicap, elles sont néanmoins parfois insuffisantes pour établir de véritables liens sociaux.

Retrouvez l’équipe sur son blog, son Facebook et son Twitter.

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live