Partenariat
Initiatives
154

En partenariat avec

Talentéo se rend à nouveau dans les coulisses du Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternative (CEA). Nous avons rencontré Cyril Skarja et Celine Cubaynes, qui ont intégré le centre de Gramat à l’occasion du DuoDay, ainsi qu’Aurélie De Saint-Aulaire qui a déployé le dispositif. Focus sur les clés de la réussite de l’opération !

Le CEA Gramat a participé, cette année, pour la première fois au DuoDay. Pourquoi s’être lancé dans cette expérience ?

Aurélie De Saint-Aulaire : Au CEA Gramat, nous avons amplifié nos actions pour inclure les personnes en situation de handicap. Il s’agit d’une volonté portée par l’ensemble du centre appuyée par des engagements au niveau national. C’est dans ce cadre que nous avons décidé de participé à la journée Duoday.

Au cours de cette journée, nous avons accueilli 3 personnes en reconversion réparties dans 3 domaines différents : les achats, le secrétariat et la conduction de travaux. Notre objectif était double. En effet, nous souhaitions tout d’abord faire découvrir nos métiers pour conforter, ou non, ces travailleurs en situation de handicap dans leur changement de vie. De l’autre côté, nous voulions également sensibiliser nos managers sur le sujet et provoquer une prise de conscience à travers l’échange.

Cyril Skarja et son binôme Cyril Perrin.

Comment s’est déroulée cette journée ?

Aurélie De Saint-Aulaire : Nous avons reçu l’information de la tenue du DuoDay par le biais de la Mission Handicap nationale du CEA et c’est tout naturellement que nous avons souhaité participer à cette opération. Pour cela, nous nous sommes rapprochés de Cap Emploi Lot. Ce partenaire, avec lequel nous avons l’habitude de travailler, nous a apporté un soutien précieux pour identifier les personnes les plus à même d’être intéressées par nos propositions.

Ce sont 3 personnes qui ont répondu présentes avec une motivation débordante ! Nous nous sommes donc empressés d’identifier les managers pouvant se charger de les accueillir. Certains ont tout de suite dit oui, d’autres étaient un peu sur la réserve. Le DuoDay nous a permis d’identifier leurs freins à l’embauche d’un collaborateur en situation de handicap et les actions à réaliser pour les lever.

Le 16 mai, nous avons accueilli nos trois duos avec une vraie joie réciproque. La journée s’est déroulée de manière très fluide avec de nombreux échanges et partages. Les retours ont été très positifs tant du côté des travailleurs en situation de handicap, que de nos managers.

Cyril Skarje : Tout au long de cette journée, j’ai été affecté au sein de l’équipe « bâtiment » et chacun a pris le temps de me faire découvrir son métier, sa fonction et l’importance du travail d’équipe. J’ai énormément appris pendant cette immersion, ce fut réellement enrichissant pour moi. Le CEA a suscité en moi la volonté de devenir Conducteur de Travaux.

Céline Cubaynes : Grâce à l’équipe de Sandrine Zaccharia, mon binôme, j’ai pu découvrir le métier d’acheteur et surtout une entreprise qui correspond à mes valeurs et mes principes. Je remercie le CEA Gramat pour tout cela !

Céline Cubaynes et son binôme Sandrine Zaccharia.

Renouvellerez-vous cette expérience au CEA Gramat en 2020 ?

Aurélie De Saint-Aulaire : Nous participerons de nouveau à la journée DuoDay l’année prochaine sans hésiter ! Il s’agit d’un événement qui a provoqué un réel engouement, tout en levant certains freins. En effet, l’aspect humain de cet événement permet d’effacer les préjugés. Lorsque nos collaborateurs passent la journée à travailler avec une personne en situation de handicap sans même se poser la question de la nature de la pathologie de leurs interlocuteurs, nous avons tout gagné. Chacun s’est concentré uniquement sur les compétences de l’autre et leurs motivations. En résumé, nous pouvons dire que le 16 mai dernier une graine a été semée, il ne tient qu’à nous de continuer à la cultiver !

Justement, quelles actions comptez-vous mener par la suite ?

Aurélie De Saint-Aulaire : Nous souhaitons communiquer largement auprès de nos collaborateurs pour provoquer une prise de conscience sur le sujet du handicap. Par ce biais, nous voulons les accompagner dans leurs démarches de RQTH (Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé). Nous savons qu’une majorité de nos salariés concernés ne connaissent pas les adaptations qui peuvent être mises en place pour que seules leurs compétences s’expriment. C’est pour cela que nous construirons un dispositif dédié à l’occasion de la prochaine SEEPH (Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées).

Vous souhaitez rejoindre le CEA ? N’attendez-plus pour découvrir toutes les offres proposées par l’entreprise !

Rejoindre le CEA !

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00