En savoir plus sur Talentéo
26NOV 18

SEEPH 2018: le handicap invisible et les troubles dys dans le viseur de BUT!

Du 19 au 23 Novembre 2018 s’est déroulée la Semaine Européenne  pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH). A cette occasion, BUT a souhaité une nouvelle fois sensibiliser ses collaborateurs avec en ligne de mire le handicap invisible et un sujet trop méconnu: les troubles dys. Retour sur de belles initiatives!

SEEPH 2018: le handicap invisible et les troubles dys dans le viseur de BUT!

Le digital pour « s’échapper » des préjugés!

Comme chaque année BUT s’est associée à la SEEPH et a proposé à  l’ensemble de ses salariés de participer à un Escape Game digital. Le principe? Les collaborateurs de l’entreprise devaient résoudre des énigmes en un temps imparti pour sortir de différentes salles.

Les indices et les solutions donnaient toutes des informations permettant de parfaire ses connaissances sur le handicap, notamment invisible. Le parti pris par le jeu en ligne était de briser les préjugés de manière ludique. 

Alors que les films issus des univers Marvel font de véritables cartons au box office, quoi de mieux que de mettre en avant des super-héros. Eh oui, Daredevil, le professeur Xavier, ou encore le Docteur Strange, tous ont un handicap, et pourtant ils réalisent des exploits!

Grâce à ce parallèle, BUT souhaite montrer qu’avant le handicap, ce sont les compétences qui comptent. Cette action originale permet également de faire prendre conscience que 80% des handicaps sont invisibles. D’ailleurs, en parallèle de cet Escape Game, une vidéo sur le thème des handicaps invisibles a été mise en ligne sur le site intranet de l’entreprise.

BUT en « dys » plus!

Nous vous en avons déjà parlé sur talenteo.fr, les troubles dys font partie des handicaps subissant le plus de préjugés. Dyslexie, dysphasie, dysorthographie,… La liste est très longue, et pourtant le diagnostic très difficile. Longtemps associée au milieu infantile et scolaire, cette famille de handicaps se retrouvent à tout type d’âge et dans toutes professions. 

Saviez-vous par exemple que Bill Gates est dyslexique? Que Jean Dujardin est dyspraxique? Si cela ne les a pas empêchés d’exceller dans leur domaine, la méconnaissance de leurs troubles cognitifs leur ont régulièrement mis des bâtons dans les roues.

SEEPH 2018: le handicap invisible et les troubles dys dans le viseur de BUT!

Ainsi, pour que seules les compétences s’expriment, BUT a souhaité informer ses collaborateurs au sein de son siège social sur ce sujet. Différents ateliers ont été proposés tels que:

Il était également important pour l’entreprise de sensibiliser aux problématiques de santé pouvant survenir au cours de la vie. L’objectif étant de prévenir les pathologies liées ou non à l’exercice de leurs professions.

Des rallyes santé ont ainsi été proposés sur l’arrêt du tabac, la gestion du stress et le développement de l’activité physique. Une belle preuve de l’engagement total de BUT.

Et vous, que pensez-vous de ces initiatives? Dites-le-nous dans les commentaires? 

BUT recrute! N’hésitez-pas à découvrir toutes les opportunités de l’entreprise sur son site carrière ou envoyez votre C.V. à mission.handicap@but.fr.

 

© 2018 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également:

Mots clés: ,

Poster un commentaire

*

Commentaires (2)

avatar

lenoble

28 novembre 2018 - 17 h 34 min

Bonjour,
Il est toujours difficile de répondre à votre question car il n’y a pas de réponse universelle.
En effet tout dépend de votre interlocuteur et de sa sensibilité et il est donc difficile de le savoir à l’avance. Si l’entreprise à laquelle vous adressez votre candidature a une mission handicap, celle-ci étudiera votre candidature avec bienveillance.
Cela dépend également de votre aisance à aborder ce sujet en entretien.
Enfin je pense qu’il est préférable d’annonce en fin d’entretien vos besoins d’aménagements plutôt que l’on vous considère, une fois embauchée, comme ne faisant pas l’affaire. Je pense que le dialogue est toujours préférable.
Bon courage;

avatar

Clémence

27 novembre 2018 - 10 h 14 min

Bonjour,

Je suis une jeune adulte dyspraxique. Je suis actuellement à la recherche d’un emploi de secrétaire / assistante administrative. Je voudrais déménager sur Angers. Je n’ai pas encore de dossier de travailleur handicapé. Je suis entrain de voir pour passer des tests adaptés aux adultes dys pour justement avoir cette reconnaissance. Mais je voudrais aussi travailler le plus tôt possible sur Angers.
Est-ce que selon vous je peux dire aux employeurs, lors de l’entretien, que je suis dyspraxique et expliquer mes problèmes ? (lenteur, fatigue…) sachant que, nous sommes toujours dans une société où il faut travailler le plus vite possible ?. J’ai l’impression que si j’en parle, sans avoir cette reconnaissance, j’ai peur d’être discriminée. Sinon, imaginons que l’employeur m’embauche et que je n’ai pas dit à l’entretien que je suis dyspraxique et qu’il voit alors que mon travail n’avance pas, j’ai peur d’être renvoyée.
Merci de votre réponse.

Retour en haut de page

Les incontournables