Partenariat
Conseils Emploi
242

En partenariat avec

Intégrer des collaborateurs en situation de handicap tout en étant compétitif serait impossible ? Préjugés ! Pour vous le démontrer, nous avons rencontré Julien Malbec, Consultant au sein du Groupe SII !

Pouvez-vous nous présenter votre parcours au sein du Groupe SII ?

Je suis originaire d’une formation d’ingénieur en génie mécanique et d’un master en gestion de projet effectué au Canada. En rentrant en France, j’ai intégré une entreprise adaptée de sous-traitance et, par son biais, Airbus. Mon premier poste a été chargé d’affaires. Un métier que j’ai exercé quelques mois pour ensuite rejoindre SII, toujours en détachement chez Airbus.

J’ai d’abord été SFC (Simulation Fonction Coordinator). A chaque fois qu’un élément aéronautique est conceptualisé, nous passons par une phase de tests sur un banc d’essai. Malgré tout, il nous est impossible de reproduire l’intégralité d’un avion dans cet espace. Nous utilisons donc des programmes informatiques pour simuler les éléments manquants. Mon rôle était donc de vérifier que cette partie simulée était bien conforme à la réalité du terrain. Un métier passionnant que j’ai exercé jusqu’à l’arrivée de la Covid-19.

En effet, avec l’arrivée de la pandémie, les besoins d’Airbus ont évolué et je suis revenu à mon premier métier de chargé d’affaires ! Mon rôle est aujourd’hui de veiller à ce que les bancs d’essais fonctionnent correctement. Pour cela, j’accompagne, par exemple, les équipes dans le changement de pièces défectueuses. Le fait d’avoir eu une expérience en SFC me permet d’être plus à l’aise sur mon poste actuel. En étant d’abord dans l’opérationnel, j’ai pu acquérir une bonne compréhension de mon environnement de travail. 

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans ce métier ?

Ce qui me plait le plus, c’est la variété des missions proposées ! Le métier est très changeant, les problématiques rencontrées sont réelles, mesurables et quantifiables. Il est très gratifiant de constater l’impact de ses actions sur un produit final.

Vous abordez SII et Airbus. Quelles sont les passerelles entre ces deux entités ?

Je suis arrivé chez SII en 2019 et en suis toujours collaborateur. Concrètement, l’entreprise propose des prestations de conseil, d’accompagnement et d’ingénierie à ses clients, dont Airbus fait partie. Je ne suis donc pas un salarié de la société aéronautique, même si la majorité de mon temps de travail se déroule dans ses murs.

Nous avons des réunions régulières avec le client qui nous exprime son besoin. Un commercial SII y répond ensuite en sollicitant le bon talent au sein de l’agence. C’est grâce aux réponses à ces appels d’offre que j’ai pu évoluer au sein de différents métiers chez Airbus et plus globalement dans l’aéronautique.

Pourquoi préférer SII ?

SII me permet d’exercer une diversité de métiers sur du court à moyen terme. Ainsi, à chaque nouvelle mission d’ampleur, nous bénéficions d’un parcours d’entrée durant de quelques jours à quelques semaines en amont du démarrage de la mission. Cela nous permet de nous immerger dans l’environnement du client et de bien préparer nos actions à venir. C’est une vraie force qui est bénéfique pour le client comme le collaborateur.

En parallèle, SII me suit et m’accompagne concrètement pour pallier ma situation de handicap. 

Justement, le handicap a-t-il été déjà un frein dans l’exercice de votre métier ?

Oui, cela a déjà été un frein. J’ai un handicap qui touche ma vue. Ainsi, je peux être ralenti pour faire certaines choses. Malgré tout, nous devons faire en sorte que la qualité du service proposé soit identique. Pour y parvenir,  je peux compter sur le soutien de mon agence !

Lors de mon arrivée au sein de SII, j’ai rapidement été mis en contact avec Amélie qui est référente handicap pour la région Sud-Ouest. J’ai reçu un réel soutien de sa part, ainsi que de toutes les équipes de l’agence, pour trouver des solutions.

En effet, nous avons discuté ensemble avec Airbus pour mettre en place les aménagements nécessaires. J’ai pu obtenir, par exemple, des outils informatiques plus accessibles pour travailler efficacement. Si c’est le client qui met en place les adaptations, nous travaillons toujours en interne pour que cela fonctionne.

En parallèle, je peux toujours compter sur mes collègues, également détachés chez le client, pour m’aider sur des tâches qui ne me seraient pas suffisamment accessibles. Je leur rends toujours service sur l’un de leurs dossiers en retour.

Avez-vous déjà subi des préjugés sur votre handicap dans votre profession ?

Bien sûr, lorsqu’on est en situation de handicap, on est forcément sujet à de nombreux préjugés qui ont la vie dure. Cependant, cela ne s’est jamais produit au sein de SII. Ce n’est pas dans la philosophie de l’entreprise qui considère ses collaborateurs pour leurs compétences.

J’ai toujours bénéficié d’une bienveillance et d’un soutien de mon agence. Par exemple, si je fais une erreur liée à mon handicap, mes collègues s’impliquent et vont me soutenir pour la rectifier. Je ne suis jamais laissé seul face à ces problématiques, bien au contraire !

Quel message souhaitez-vous passer à un lecteur en situation de handicap hésitant à rejoindre le Groupe SII ?

De ne pas hésiter ! J’ai travaillé dans d’autres entreprises et je n’y ai jamais trouvé une telle écoute. Lorsqu’on arrive chez SII, on a tout de suite un entretien avec une personne dédiée au sujet du handicap qui va travailler avec nous sur nos besoins d’aménagements. Nous avons ensuite au minimum 2 rencontres par an pour assurer le suivi de notre situation. Malgré tout, si cette situation évolue entre temps, nous pouvons solliciter un rendez-vous supplémentaire pour une rapide prise en compte. 

En résumé, n’hésitez-pas à postuler : l’entreprise propose de réelles solutions qui vous permettront d’exprimer votre potentiel !

Cet article vous a convaincu de rejoindre le Groupe SII ? Saviez-vous que l’entreprise recherche actuellement plus de 1 200 talents ? Découvrez sans attendre toutes ces opportunités :

REJOINDRE SII

 

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live