Un rendez-vous incontournable revient ! Après Lyon en 2022, la 4e édition de l’Université du Réseau des Référents Handicaps, organisée par l’Agefiph, s’installe au Palais de la Bourse à Bordeaux, les lundi 27 et mardi 28 mars prochains. Son thème : « Le handicap réinvente les organisations ». Et nous pouvons d’ores et déjà affirmer que ces deux journées s’annoncent riches et extrêmement instructives.

Participez à l'Université du Réseau des Référents Handicap de l'Agefiph !

Demandez le programme !

Comme ce fut le cas lors des précédentes éditions, nous retrouverons trente-neuf ateliers notamment pour sensibiliser à la surdité, pour parler des troubles cognitifs, mais également autour de la politique handicap comme moyen d’initier et d’enrichir une politique RSE.

Plusieurs conférences sont également proposées telles « handicap au travail, en parler ou pas… », « des stades à l’entreprise : l’onde des jeux olympiques et paralympiques paris 2024 sur le handicap » ou encore « Handicap et innovation : leviers de performance de l’entreprise ».

En parallèle, des modul’pro en visio permettront d’améliorer ses connaissances sur le handicap, de rappeler les missions du référent handicap, ou encore de découvrir des outils pour intégrer une procédure de maintien dans l’emploi. Sans oublier la remise du prix « Activateur de Progrès » lundi 27 mars. L’année dernière, sept projets avaient été récompensés dont les deux prix « coups du cœur » du public et du jury : la biscuiterie Handi-Gaspi et l’association, T’Cap 21.

Des témoignages inspirants

Autres moments forts : les interventions de Caroline Le Flour ainsi que d’Alice Deves et Anaëlle Marzelière. Elles viendront partager leur expérience et parler de leurs parcours professionnels et professionnels.

Caroline Le Flour s’est lancée dans le One Woman Show à la suite d’un cancer à 32 ans. Désormais, sa mission est « de soutenir et sensibiliser grâce au rire », affirme-t-elle. Et son défi ? « Démocratiser la prise de parole sur le sujet du cancer qui reste encore trop tabou ». Nous vous recommandons vivement de profiter de votre passage à l’URRH pour découvrir ce talent de la galaxie Talentéo !

Alice Deves, de son côté s’est vue diagnostiquée une sclérose en plaques il y a six ans. Elle avait 20 ans. À la suite de cela, pour donner de la visibilité aux handicaps invisibles, elle crée avec Anaëlle Marzelière, le média Petite Mu.

Deux témoignages qui ne manqueront pas d’interpeller voire d’inspirer les participants, attendus nombreux. En effet, 4000 personnes devraient assister aux conférences, ateliers… en visio ou en présentiel.

Le référent handicap : un rôle à valoriser

L’URRH est un rendez-vous d’autant plus important que les référents handicap manquent de visibilité. Si la fonction est obligatoire en 2018 dans les entreprises de plus de 250 salariés, ils sont peu connus ou mal identifiés par l’ensemble des collaborateurs comme en atteste une étude Agefiph/ Ifpop ( mars 2021). 67 % répondaient ne pas savoir qui était leur référent handicap.

Ces résultats révélaient donc la nécessité de mieux valoriser ce rôle et de professionnaliser la fonction. D’autant que comme le rappelle Christophe Roth, président de l’Agefiph : « Les référents handicap facilitent l’essaimage de bonnes pratiques au sein des entreprises et des organismes de formation ».  Et qu’ils sont donc des acteurs clés pour une meilleure employabilité.

Vous souhaitez participer à l’Université des Référents Handicap ? 

 

Découvrez le programme complet !

 

Trouvez un job autrement !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live