343

Au sein des entreprises, la Mission Handicap a un rôle majeur, non seulement pour favoriser le recrutement de salariés en situation de handicap, mais également pour sensibiliser les collaborateurs de l’entreprise. Talentéo vous explique tout cela.

Mission Handicap: véritable valeur ajoutée et rôle majeur

La Mission Handicap est la garante de la politique de recrutement, d’intégration, de maintien dans l’emploi de personnes en situation de handicap, définie par l’entreprise.

Existant tant dans le privé que le public, elle est un véritable relais entre les différents services de la structure, mais également avec les prestataires externes dédiés au sujet. C’est le rouage essentiel d’une bonne gestion de l’embauche et du maintien dans l’emploi de salariés en situation de handicap.

Une Mission Handicap peut permettre à une entreprise de s’inscrire dans une vision à long terme, quant à sa volonté d’inclusion de collaborateurs. Son autre objectif: faire comprendre que les compétences se retrouvent autant chez des personnes valides qu’en situation de handicap. Et cela concerne aussi bien les salariés eux-mêmes, que les managers, les Ressources Humaines, mais aussi les candidats souhaitant postuler.

Certaines Missions Handicap ne manquent pas de créativité pour attirer de nouveaux collaborateurs, comme celle du groupe BPCE, très active pour casser les préjugés. Durant la SEEPH 2017, l’entreprise avait proposé un challenge innovant pour l’ensemble de ses collaborateurs. Le principe? Durant toute la semaine les salariés de l’acteur bancaire devaient poster des photos sur le réseau social Twitter pour participer à un concours photo.

Ce sont ainsi plus de 3 800 tweets ayant atteint près de 600 000 personnes. Un vrai succès qui a permis à la fois de sensibiliser en interne et de rendre visibles les engagements concrets de l’entreprise!

Des accords comme cadre

Depuis le 10 juillet 1987, les entreprises ayant au minimum 20 salariés, doivent avoir 6% de leurs effectifs représentés par des personnes en situation de handicap. Régulièrement complétée, cette loi se traduit par la signature d’accords collectifs trisannuels, renouvelables une fois. Tous les salariés en situation de handicap entrent dans le comptage final: CDD, CDI, alternance, apprentissage, stage, intérimaire, contrats aidés, ou encore Secteur du Travail Adapté et Protégé!

Avec un taux de + de 6% de salariés handicapés, et ce depuis plusieurs années, Malakoff Médéric fait figure de modèle; partenariat avec la fondation d’Auteuil, accueil de ses clients malentendants en langue des signes par des vidéo-conseillers sourds, fondation d’entreprise entièrement consacrée au handicap.

Si embaucher des personnes situation de handicap est une obligation, établir un plan d’actions pour le maintien dans l’entreprise et l’évolution de ces collaborateurs l’est aussi, via l’aménagement du temps et des postes de travail, la reconversion, la formation

Et certaines sociétés, comme BUT, personnalisent leurs accords: des « mesures sociales » permettent aux salariés porteur d’un handicap de prendre des jours de congés pour accéder aux soins médicaux. Les salariés dont les conjoints ou enfants sont en situation de handicap, peuvent également en bénéficier.

L’entité BPCE-IT du Groupe BPCE a récemment signé son premier accord handicap. Pour l’occasion, elle souhaite aller plus loin que tout autre entreprise en impliquant concrètement l’ensemble des acteurs dans la construction de celui-ci.

OETH & DOETH

L’Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés (OETH) impose des règles administratives et liées au nombre de collaborateurs handicapés. La Déclaration Annuelle Obligatoire d’Emploi des Travailleurs Handicapés (DOETH) est incontournable pour toute entreprise.

Une société ne répond pas aux critères imposés? Elle doit verser une contribution financière annuelle à l’AGEFIPH (pour le privé) et le FIPHFP (pour la fonction publique).

Aujourd’hui fastidieuse avec ses 5 formulaires et sa centaine de rubriques à renseigner et le calcul de leur contribution, cette DOETH sera simplifiée dès 2020:

  • Automatisation du calcul de l’obligation d’emploi via la DSN (Déclaration Sociale Nominative).
  • Interlocuteur unique: caisses de mutuelles agricoles ou URSSAF.

Nouveauté: elle s’appliquera à toutes les sociétés, y compris celles de moins de 20 salariés. Cette loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel permettra ainsi une meilleure visibilité des efforts faits par les entreprises envers les salariés en situation de handicap.

Une base: la RQTH

C’est le cheval de bataille des Missions Handicap: informer sur ce statut et aider à l’obtenir. Trop de salariés passent à côté, soit par méconnaissance, soit par crainte d’être « catalogués ».

La RQTH offre pourtant des avantages aux salariés en situation de handicap: orientation professionnelle adaptée, soutien dans son quotidien …

La Mission Handicap est là pour donner à ces salariés un emploi en accord avec leur problématique tant psychique que physique. Ainsi, les salariés seront bien dans leur emploi, et les entreprises répondront aux obligations légales de la loi handicap.

Un gros dossier: les aménagements de postes

Qui dit embauche ou maintien dans l’emploi de salariés en situation de handicap, dit bien souvent aménagements de postes. Ils sont de 2 types:

  • Organisationnel: adaptation du planning de travail, redistribution des tâches, formation
  • Matériel: mise à disposition d’outils adaptés aidant à compenser le handicap

D’autres acteurs entrent alors en lice, comme l’AGEFIPH, la Médecine du Travail, le SAMETH. Après concertation, les paramètres permettant l’embauche ou le maintien dans l’emploi sont établis, prenant en compte les caractéristiques de l’entreprise, l’ergonomie du poste existant et du site de travail, et le handicap de la personne concernée.

Le CEA, par exemple, mise sur des innovations technologiques facilitant le travail des personnes handicapées dont certaines sont développées par l’entreprise elle-même! C’est également le cas d’AKKA ou du Groupe SII qui vont jusqu’à soutenir le développement de technologies qui faciliteront demain le quotidien de leurs collaborateurs.

C’est une évidence: les Missions Handicap sont de réels soutiens pour des personnes en situation de handicap ou en demande de reconnaissance de leur handicap. Elles permettent un développement professionnel qui sans elles, serait très compliqué.

Votre entreprise dispose-t-elle de ce service? Venez nous en parler sur les réseaux sociaux!

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00