En savoir plus sur Talentéo
01NOV 16

Emploi et handicap: 5 idées reçues

Aujourd’hui, nous mettons au tapis 5 idées reçues sur les salariés en situation de handicap! Que vous deviez inclure une personne dans votre équipe ou que vous recrutiez un salarié dans votre entreprise, retour sur les principaux préjugés!

En ce 1er novembre, nous vous proposons de revenir sur un article phare de talenteo.fr. Article original publié le 15 janvier 2016.

5 idées

Les clichés sur le handicap et l’emploi continuent d’avoir la vie dure, même si la situation a tendance à s’améliorer. Du salarié qui craint d’avoir un collègue aux abonnés absents au manager qui se voit déjà faire face à une foule de réclamations, le stéréotype n’est jamais bien loin. Pourtant, la réalité est bien plus positive qu’elle n’en a l’air!

« Avec son handicap, il va être moins performant, c’est sûr… »

Moins productif, plus lent… Le salarié en situation de handicap est souvent perçu comme le mouton noir de l’équipe: celui qui va ralentir la cadence et donner un surplus de travail à ses collègues. Pourtant, un travailleur porteur d’un handicap est aussi performant qu’un salarié « classique ». Peut-être faudra-t-il simplement prévoir l’aménagement de son poste. Cela permettra qu’il soit dans les mêmes conditions que le reste de l’équipe.

D’après une étude Goodwill Management et IMS-Entreprendre, la diversité est rentable pour les entreprises et apporte une plus-value! Seules 10% des intégrations de salariés en situation de handicap demandent un investissement financier.

« Encore un qui va déposer des arrêts maladie à répétition ! »

Encore une idée reçue balayée par… les responsables RH eux-même! Nombreux sont ceux qui s’accordent pour dire que le taux d’absentéisme des travailleurs en situation de handicap n’est pas plus élevé que les autres salariés, voire même inférieur.

« L’équipe n’est pas prête, ils vont avoir trop de mal à l’intégrer »

2/3 des salariés se déclaraient plutôt et tout à fait préparé à accueillir un collègue en situation de handicap en 2011. Mieux: 53% pensent que qu’il n’y a pas de frein à l’emploi des personnes en situation de handicap au regard de leur activité.

Intégrer un salarié en situation de handicap demande une discussion préalable et une sensibilisation de l’équipe. Souvent un bon vecteur pour délier les langues, vous pourriez être surpris d’apprendre que vous avez des salariés en situation de handicap déjà en poste et qui n’ont pas osé se déclarer.

« Avec lui, ça va être le mur des lamentations tous les jours! »

Une personne en situation de handicap est avant tout… une personne. Comme tout le monde elle aura ses hauts et ses bas et ne s’en plaindra pas forcément. D’ailleurs nous vous avons montré de nombreux exemples d’associations entre handicap et humour. Que ce soit la série Vestiaires, les Gars de Jette, ou encore Handilol, tous nous l’ont prouvé!

« Nos couloirs ne sont pas adaptés pour faire passer son fauteuil »

Saviez-vous que seules 1% des personnes concernées par le handicap ont un fauteuil roulant ? Plus que cela, ce sont 85% des handicaps qui sont… invisibles. Asthme, dysphasie, surdité, hernie-discale, la liste est longue. Avant d’entamer les 12 travaux d’Hercules dans son entreprise, il vaut mieux vérifier les besoins de la personne concernée. Cela évitera bien des surprises!

C’est à vous! Mettez en avant un préjugé que vous avez vu ou entendu dans les commentaires!

 

© 2016 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également:

Mots clés: , ,

Poster un commentaire


*

Commentaires (1)

avatar

D

18 janvier 2016 - 14 h 43 min

Décidément, je m’aperçois à la lecture de cette publication que les clichés ont la vie dure… La personne en situation de handicap est certes une personne atteinte d’une déficience, mais c’est avant tout un homme ou une femme comme les autres. Celui-ci, ou celle-ci, peut réfléchir, penser, travailler, être rentable comme un(-e) employé(-e) sans handicap.

Retour en haut de page

Les incontournables