En savoir plus sur Talentéo
10JUI 15

Optimiser son profil au chômage : l'E-réputation 2/3

Talentéo vous propose de découvrir comment booster votre profil pendant votre période de chômage. Après vous avoir parlé des formations en ligne qui vous permettent de développer ou d’approfondir vos compétences, nous abordons aujourd’hui une étape essentielle : votre e-reputation !

Une récente étude de l’APEC publiée en mai 2015 nous indique que les réseaux sociaux sont le canal de sourcing (ndlr : la recherche de candidats) qui connaît le plus fort taux de progression. Ce constat fait écho au fait que les contacts recruteur – candidat sur les réseaux sociaux aboutissent rarement à une embauche. Une E-reputation qui ne serait pas soignée a cependant toutes les chances de faire passer votre candidature à la trappe, la première impression étant déterminante !

Que les réseaux sociaux soient votre marotte ou votre pire angoisse, voici quelques conseils pour maîtriser votre présence en ligne sans y passer toutes vos journées.

L’état des lieux

Avant de se lancer à corps perdu dans le monde riche et fascinant des réseaux sociaux, il convient de faire un état des lieux de votre présence numérique. Ce premier exercice constitue la base de la stratégie de votre E-réputation.

Vous devez déterminer sur quels sites ou quels réseaux vous êtes présent et actif, l’un n’allant pas forcément avec l’autre ! L’objectif ? Faire le ménage ! Débarrassez-vous ou paramétrez la confidentialité de tous les comptes en ligne qui peuvent vous causer du tort auprès d’un recruteur et ceux sur lesquels vous êtes inactif –sauf si vous souhaitez les activer. En tant que recruteur, il n’est pas rare de tomber sur le profil Badoo d’un(e) candidat(e) par exemple, imaginez l’effet… Si vous ne trouvez pas comment effacer un compte, n’hésitez pas à contacter directement l’administrateur du site.

S’il vous est impossible de gérer la confidentialité du compte, prenez un pseudo et séparez bien le personnel du professionnel. L’exemple type ? Twitter sur lequel un profil public est bien sûr plus intéressant qu’un profil privé. L’alternative du pseudonyme est à envisager. Evitez alors de donner une url vers une page ou un compte qui pourrait vous identifier.

Votre arsenal pour cette étape ? Google qui est le moteur de recherche le plus utilisé, JustDeleteMe.fr pour vous débarrasser des comptes encombrants ou encore Me-Desinscrire.fr et Brandyourself pour obtenir des conseils pertinents pour optimiser les résultats de recherche qui vous concernent sur Google (en anglais uniquement).

La stratégie

Maintenant que la place est nette, il est temps de décider sur quelles plateformes vous allez être présent. Comme pour bien des domaines, la règle de d’or est de privilégier la qualité à la quantité. Inutile de vous disperser sur une dizaine de réseaux si finalement, vous arrivez difficilement à animer un ou deux profils. Gardez en tête qu’être présent sur un réseau social sans animer son compte fait office de coquille vide et peut même vous causer du tort.

Concernant les CV en ligne, il n’y a pas d’animation nécessaire mais inutile de vous éparpiller. Choisissez une plateforme agréable à prendre en main et bien référencée comme Doyoubuzz par exemple.

Pour les réseaux sociaux, il vous faut déterminer le temps que vous souhaitez y passer et sur quelles plateformes est présent votre réseau professionnel avéré ou potentiel.

Notre conseil serait d’opter dans l’idéal pour Viadéo et LinkedIn mais vous pouvez n’en choisir qu’un pour démarrer ou si vous ne voyez aucun intérêt particulier à opter pour les deux. Par exemple, si dans votre domaine, vous savez que LinkedIn est plus pertinent. Il faut juste avoir en tête que ce dernier est plus pratique en terme d’animation mais nous y reviendrons.

Dans l’absolu, Facebook a encore trop peu d’intérêt dans le cadre professionnel (du moins à titre individuel) mais une évolution certaine va s’opérer. A vous de voir si vous avez une idée de page ou de profil qui pourrait être accrocheur pour un employeur, vous seriez un peu précurseur !

Si vous avez un travail graphique à présenter, vous pouvez opter pour Pinterest qui est très prisé des entreprises. De plus en plus d’articles vous expliquent comment développer une stratégie sur cette plateforme, ce qui la rend d’autant plus facile à prendre en main. Regardez également du côté des portfolios en ligne.

L’animation de vos profils

Les candidats se posent souvent la question de quoi faire après voir créé leur profil sur un réseau social professionnel. Notre réponse : l’animer ! Il est essentiel de diffuser une veille sur votre secteur d’activité par le biais de votre profil.

Pour faire sa veille, plusieurs options : Scoop It, les Google Alerts, les flux RSS et même Hootsuite. Pour la planifier, tournez-vous vers Hootsuite ou Buffer, très simple à prendre en main. Vous avez opté pour Google Plus ? DoShare devrait vous intéresser.

Enfin, pour l’automatiser, vous pouvez opter pour le célèbre IFTTT. Mais rappelez-vous qu’il faut rester spontané et ne pas se transformer en robot sur les les réseaux sociaux. En bref, trop d’automatisation, tue l’automatisation ! Ces plateformes ne prennent en compte que les profils LinkedIn, Facebook et Twitter. Si vous avez opté pour Viadéo, il faudra animer votre profil manuellement.

La veille permet de démontrer votre expertise et vos points forts à un potentiel recruteur. Par ailleurs, elle traduit parfaitement le fait que même si vous êtes en recherche d’emploi, vous n’avez pas perdu pied avec votre secteur d’activité. Se tenir informé des dernières tendances de son domaine professionnel peut vous apporter des informations capitales pour votre recherche de poste : compétences particulières recherchées, bassin en développement, entreprise qui recrute… Cela peut même vous donner des idées si vous souhaitez vous spécialiser par le biais d’une formation.

Lier réseau virtuel et réseau physique

C’est un tort de croire que le seul réseau virtuel peut remplacer une poignée de main et des contacts de visu. Pensez à lier les deux et surtout à entretenir vos relations : déjeuner, entretien réseau,… Parfois, le simple fait de prendre des nouvelles peut vous amener à avoir vent d’une opportunité. Rappelez-vous au bon souvenir de vos contacts régulièrement.

Ne sous-estimez pas la force d’un réseau solide : 18% des candidats identifiés pour un poste cadre le sont par le biais du réseau du recruteur d’après l’étude APEC de mai 2015.

La présence en ligne est désormais incontournable lors de votre recherche d’emploi : indispensable dans certains secteurs, elle peut être un véritable atout dans d’autres. A vous de faire le nécessaire pour soigner celle-ci, aidé par de nombreux outils en ligne gratuits qui vous permettent de gagner du temps. La présence en ligne ne se substitue pas à votre réseau « physique » mais le complète et maximise vos chances de trouver rapidement une belle opportunité.

Envie de nous parler de votre stratégie en ligne pour trouver un job ? Virtuose de l’E-reputation ? Faites-en profiter nos lecteurs dans les commentaires !

A lire également :

A lire également:

Mots clés: , ,

Poster un commentaire


*

Retour en haut de page

Les incontournables