Contrairement aux idées reçues, 80 % des handicaps sont invisibles. Les fauteuils roulants représentent 3 % de la population concernée. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas proposer d’aménagements pour les Personnes à Mobilité Réduite (PMR), mais qu’il existe d’autres moyens de compenser certaines pathologies. D’ailleurs, jusqu’où s’étend le champ du handicap ? Dans quelles situations peut-on demander une Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) ? Talentéo vous propose 4 cas concrets qui peuvent permettre une reconnaissance.

Bien entendu, cette liste n’est ni exhaustive, ni hiérarchisée. N’hésitez-pas à nous transmettre vos conseils sur les plateformes sociales !

La hernie-discale

Cette pathologie est plus courante que nous pouvons le penser. Elle s’explique par un déplacement puis une réduction du volume de l’un ou de plusieurs disques de la colonne vertébrale. Et si elle ne s’attaque qu’à une zone du dos, c’est l’ensemble de la colonne qui va compenser causant des douleurs généralisées.  

Pourquoi la RQTH ?

Si les maux de dos, tels que la hernie-discale ou la lombalgie chronique, sont très répandus aujourd’hui, ils sont également assez simples à éviter, surtout sur du travail sédentaire. Faire une sollicitation de RQTH dans ce cas précis vous permettra de demander à votre employeur la mise en place d’un fauteuil ergonomique comportant un soutien lombaire. Cela permettra également de justifier le besoin de varier régulièrement vos positions de travail et de ne pas porter de charges lourdes.

Le diabète

Le diabète est en effet un handicap pouvant nécessiter des aménagements de poste. Cette pathologie est un trouble de l’utilisation, de l’assimilation et du stockage des sucres dans le sang. Il se traduit par un taux constamment élevé de glycémie. Les causes du diabète peuvent être à la fois génétiques et environnementales. Aujourd’hui, près de 4 millions de personnes en France sont impactées d’une manière plus ou moins importante par ce handicap.

Pourquoi la RQTH ?

Tout d’abord, la RQTH vous permettra de parler de cette pathologie et de vos besoins. En effet, vous pourrez ainsi demander un temps de travail aménagé et un lieu adapté pour pouvoir contrôler votre taux de glycémie.

Dans certaines entreprises, cela vous permettra d’obtenir des jours de congés supplémentaires afin de vous rendre à vos rendez-vous médicaux.

 

Trouvez un job autrement !

Les troubles dys

La dyspraxie est un trouble du neurodéveloppement qui fait partie des troubles dys. Dyslexie, dysphasie, dyspraxie : il en existe différents types, les difficultés les plus courantes concernent les troubles du développement moteur comme écrire à la main, à lire, la gestion des émotions ou du temps, l’organisation et la coordination des mouvements pour écrire et dessiner. L’apprentissage de nouvelles compétences peut également être un vrai challenge. Les difficultés dans le monde professionnel sont bien réelles et nécessitent des aménagements simples, mais indispensables. 

Pourquoi la RQTH ?

Ici encore, la RQTH vous permettra d’aborder votre handicap avec l’entreprise et surtout de bénéficier d’aménagements de votre poste de travail. Il existe, en effet, de nombreux outils technologiques telles que des applications mobiles ou des polices adaptées qui permettent de compenser les troubles dys.

La RQTH vous permettra également de sensibiliser vos collègues de travail. Ils adopteront ainsi les bons réflexes pour laisser vos compétences s’exprimer !

Si vous êtes concerné par un trouble dys, la RQTH permettra de faire remonter les besoins d’adaptation de l’environnement de travail mais aussi les missions confiées.

Les troubles de l’audition

Les troubles de l’audition font partie des handicaps les plus répandus. Si la surdité est fréquemment mise en avant les acouphènes et l’hyperacousie font également partie de cette famille de pathologie très large. Nous pouvons tous être concerné au cours de la vie. Malgré tout, certains aménagements simples peuvent contribuer à favoriser l’insertion professionnelle.

Pourquoi la RQTH ?

Comme pour les handicaps cités précédemment, la RQTH va avant permettre de solliciter l’entreprise pour adapter le poste de travail. Il sera possible d’agir sur l’acoustique du poste de travail ou la sensibilisation des collaborateurs. 

Toutes les personnes ayant des troubles de l’audition n’ont pas nécessairement besoin d’un interprète Langue des Signes Française (en LSF).

Loin des préjugés, les aménagements de poste permis par la RQTH ne sont pas seulement réservés à l’agrandissement d’une porte ou à la construction d’un ascenseur. Ceux-ci sont toujours pensés en adéquation avec la pathologie qu’ils compensent. C’est pour cela qu’il est important de parler de votre situation à la médecine du travail qui pourra vous orienter et vous accompagner dans vos démarches !

Cette liste est très loin d’être exhaustive ! Et vous, êtes-vous concerné par une de ces pathologies ? Vous souhaitez que nous parlions d’autres pathologies ? Rejoignez-nous sur nos plateformes sociales pour en discuter ! 

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live